logo academy

DAO : le pouvoir des communautés crypto

27 décembre, 2021
7 min
DAO : le pouvoir des communautés crypto
débutant
Tu apprendras

    Notre histoire a commencé en 2013, lorsque Vitalik Buterin, alors âgé de 19 ans, a écrit ces mots dans Bitcoin Magazine :

    « Et si, grâce à la puissance des technologies de l’information modernes, nous pouvions inclure la mission dans le code, c’est-à-dire créer un contrat inviolable qui génère des revenus, paie des personnes pour qu’elles remplissent une certaine fonction, et trouve le matériel sur lequel fonctionner, le tout sans avoir besoin d’une direction humaine venant d’en haut ? »

    C’est à ce moment, ou peu avant, que l’idée de DAO est née.

    Qu’est-ce qu’une DAO ?

    Une decentralised autonomous organisation (organisation autonome décentralisée) est un type d’organisation automatisée grâce à des smart contracts et avec une structure décentralisée.

    Fondamentalement, ce sont des organisations basées sur la blockchain qui sont collectivement détenues et exploitées par leurs propres membres, utilisateurs et équipes.

    Les smart contracts définissent les règles de l’organisation mais remplissent également des fonctions de gouvernance telles que le vote. Les décisions les plus importantes dans les DAO commencent par des propositions et sont finalement décidées par le vote des membres qui est enregistré sur une blockchain. 

    Cette méthode régit également la gestion de la trésorerie (Treasury) de la communauté, offrant ainsi une plus grande transparence que les organisations traditionnelles.

    La croissance des DAO

    Aujourd’hui, nous nous trouvons dans ce qui semble être la veille de l’ère des DAO. 2020 était l’année de la DeFi, 2021 celle des NFT, 2022 semble nous orienter dans cette direction.

    Si les protocoles DeFi et les NFT sont les produits et services de la blockchain, les DAO sont l’outil qui permet de les gouverner et de les orienter de la façon la plus cohérente pour ce secteur : de manière décentralisée.

    De nombreux projets de crypto ont démarré sous la direction d’entreprises ou de fondations qui cèdent progressivement la place à la DAO (voir MakerDAO), tandis que d’autres naissent directement en tant que DAO.

    Le contexte socio-économique justifie également cette tendance, si l’on pense à la solitude et à l’inactivité que la pandémie a provoquées, conduisant beaucoup à rechercher des connexions et des initiatives en ligne

    En outre, il existe une forte tendance à créer sa propre entreprise ou à démissionner et à repenser sa relation avec le travail. L’augmentation de l’adoption des cryptomonnaies et des NFT a donc été la cerise sur le gâteau qui a rapproché de nombreuses personnes dans le monde des DAO. 

    Aujourd’hui, il existe une DAO pour tout :  collection de NFT, socialisation, développement de logiciels, e-sports, musique, médias, éducation, financement de biens publics.

    Tu peux consulter dès aujourd’hui les statistiques des DAO existantes sur ce site.

    Quel type d’organisation est une DAO ?

    Une DAO peut être à la fois à but lucratif et à but non lucratif, et sa structure est similaire à celle d’une société coopérative.

    Plusieurs modèles de DAO sont en cours de création, tels que les Community DAO et les Investment DAO.

    Le premier type est la forme la plus courante et la plus spontanée de DAO : les citoyens d’Internet se réunissent autour d’intérêts et de réflexions communs, et ces idées deviennent ensuite la mission de la DAO.

    Habituellement, ces DAO commencent par une intervention sur les réseaux sociaux, une idée ou un désir, qui amène un groupe de personnes partageant les mêmes idées à créer un groupe Telegram ou un serveur Discord.

    Les Investment ou Venture DAO, d’autre part, sont un moyen pour les communautés d’investir dans des projets qui sont en phase initiale. Elles ont généralement un composant on-chain sous la forme de smart contracts qui gèrent les opérations de la DAO et un composant off-chain qui fournit le cadre juridique de la DAO.

    Le processus d’investissement d’une Venture DAO est différent d’un fonds de capital-risque typique (venture), car chaque membre peut agir en tant qu’investisseur principal et apporter des propositions d’investissement à la communauté. La décision d’investir est alors basée sur les résultats du vote de l’ensemble de la DAO, et non d’un comité d’investissement. En vertu de ses smart contracts, les membres de la DAO peuvent avoir le droit de mettre fin à leur participation à tout moment, alors que les investissements typiques basés sur le risque exigent que les investisseurs restent dans le fonds pendant une certaine période.

    dao cryptomonnaies

    L’économie d’une DAO

    Pour se financer, une DAO peut dans un premier temps lancer un crowdfunding sur blockchain, sans avoir besoin d’aucun intermédiaire.

    Les fonds levés puis gagnés sont généralement conservés dans une trésorerie, qui est commune et peut contenir différents types d’actifs :

    • « Parts » (célèbres NFT et/ou le token officiel de la DAO)
    • Liquidités (ETH, USDC, DAI, etc.)

    Il se compose généralement d’un ou plusieurs portefeuilles multi-sig, dont les clés ne sont pas conservées par une seule personne, mais par un groupe étendu, et chaque opération nécessite un minimum de signatures numériques.

    Souvent, lorsqu’une DAO commence à intéresser de nombreuses personnes, il est décidé d’émettre un propre token qui peut être acheté pour rejoindre la DAO.

    Pensez aux DAO de projets crypto que nous connaissons le mieux sous le nom d’ Uniswap ou Compound, dans lesquels les tokens UNI et COMP donnent le droit de vote, ainsi qu’une valeur marchande.

    Cependant, ces tokens n’ont pas toujours une valeur monétaire, comme le GHST d’AaveGotchi.

    Alors que l’exigence de participation pour les DAO plus importants est d’acheter le token officiel ou une fraction d’un NFT, dans d’autres cas, tu peux avoir ton mot à dire simplement en travaillant pour la DAO.

    dao crypto monnaie

    Les DAO et les droits des travailleurs

    Et c’est ici que nous revenons à la question sociale. Certains interprètent la DAO comme un héritage du mouvement ouvrier, ce mouvement né pendant la révolution industrielle dans lequel les travailleurs ont commencé à exiger plus de droits, un salaire décent et de meilleures conditions de travail. 

    Aujourd’hui dans les pays occidentaux nous avons un meilleur niveau de vie grâce à ces luttes, mais il y a encore beaucoup à faire.

    Aux États-Unis en particulier, la productivité a augmenté de 62 % depuis 1979, alors que les salaires horaires n’ont augmenté que de 17,5 %.

    De plus, l’adhésion syndicale américaine a chuté au cours des 30 dernières années, avec seulement 9 % de travailleurs syndiqués. Même en Europe, région la plus syndiquée, après la crise de 2008, le taux est tombé en dessous de la barre des 30 % sans encore voir l’ombre d’une reprise.

    Si les gouvernements ne soutiennent pas les syndicats et que les travailleurs ne leur font plus confiance, qui se bat pour les droits des travailleurs ?

    Les DAO marquent la naissance d’un nouveau paradigme, et pourraient devenir non seulement les collectifs ou syndicats du futur, mais aussi les « entreprises » du Web 3.0.

    En rapport