logo academy

Blockchain Explorer : lire une transaction de Bitcoin

23 décembre, 2021
7 min
Blockchain Explorer : lire une transaction de Bitcoin
débutant
Tu apprendras

    Les Blockchain Explorers (explorateurs de blockchain) sont des outils fondamentaux car ils permettent à n’importe qui de voir les transactions enregistrées sur la blockchain et de vérifier leurs mouvements.

    Comment fonctionne un Blockchain Explorer ?

    Un « explorateur de blockchain » est un logiciel similaire à un moteur de recherche pour internet (par exemple Google ou Bing). Il permet d’effectuer des recherches au sein de la blockchain et de visualiser tous les détails d’une transaction ou d’un smart contract (contrat intelligent). 

    Mais comment ce site communique-t-il avec la blockchain ?

    Avec ses recherches sur l’explorateur, l’utilisateur formule des demandes au logiciel (il fournit des « inputs »), ce dernier va consulter les nœuds de la blockchain, puis les informations remontent au logiciel qui, grâce aux API, interprète les informations et renvoie à l’utilisateur (des « outputs ») une représentation graphique ou numérique des résultats de la demande initialement envoyée.

    API

    Acronyme qui signifie « Application Programming Interface » (interface de programmation d’application) et qui désigne l’ensemble des outils de programmation que les grandes entreprises technologiques mettent à la disposition des développeurs pour faciliter la création de tout type d’applications.

    Chaque cryptomonnaie est basée sur une blockchain et chaque blockchain a un explorateur spécifique, pour Bitcoin et Litecoin le plus connu est Blockchain.com, pour Ethereum c’est Etherscan et pour Binance Smart Chain c’est BSCscan, mais il existe également des explorateurs qui agrègent les informations de très nombreuses blockchains différentes, comme Blockchair.com.

    Comment utiliser un Blockchain Explorer dans les opérations quotidiennes

    Il est très utile de consulter un explorateur pour les personnes utilisant des cryptomonnaies sur différents portefeuilles et services.

    Examinons ensemble un cas pratique très courant : 

    Envoyer des Bitcoins de mon portefeuille A vers le portefeuille B

    Après avoir suivi les conseils sur la sécurité du portefeuille, voici comment exécuter correctement une transaction en s’aidant du Blockchain Explorer.

    1. Assure-toi que l’adresse du destinataire correspond exactement à celle que tu souhaites envoyer les Bitcoins.
    2. Si tu envoies du Ripple ou Stellar, tu dois t’assurer de saisir le mémo, également appelé destination tag.
    3. Après avoir vérifié l’adresse, le mémo et le montant, confirme l’envoi/le retrait.
    4. Après 1-2 minutes, copies l’ID (ou hash) de la transaction fourni par le portefeuille A et entre-le dans la barre de recherche de blockchain.com.
    5. Tu visualiseras une transaction non confirmée (elle est encore dans le Mempool) et tu pourras lire combien de confirmations sont nécessaires pour la terminer. 
    6. En actualisant la page, après environ 10 minutes, blockchain.com indiquera la transaction comme confirmée ou (rarement) comme échouée.

    Une fois confirmée, la transaction n’est plus réversible, mais si, en revanche, elle échoue, cela signifie qu’elle est restée trop longtemps dans le mempool sans être minée. Elle n’a donc pas été exécutée et le portefeuille A contient toujours les mêmes Bitcoins qu’avant.

    La même vérification peut être effectuée du point de vue du portefeuille B, donc dans le cas d’un dépôt de cryptomonnaies ou d’une réception de la part de quelqu’un. Avec l’ID de la transaction, tu peux voir son statut ou, si tu connais l’adresse, tu pourras voir quelles transactions le portefeuille A a effectuées ou est en train d’effectuer.

    Pourquoi y a-t-il 2 montants en sortie dans les transactions de Bitcoins ?

    C’est dû au fonctionnement spécifique de la blockchain de Bitcoin et, plus généralement, des blockchains « UTXO ».

    Dans le « Summary » de la transaction, tu verras ces données, présentées dans l’image ci-dessous :

    1. Hash (ou ID) de la transaction
    2. Input
    3. Commission versée au réseau
    4. Output
    5. Statut

    Input et Output ne correspondent pas vraiment au montant que tu as envoyé. 

    Il est donc normal de voir d’autres chiffres que ceux saisis : 

    • Les chiffre de la ligne 2 (input) est le solde total de ton portefeuille
    • Les chiffres de la ligne 4 (output) sont respectivement : 
      • le montant envoyé
      • la différence entre le solde total et le montant envoyé, qui constitue ton « reste ».

    L’adresse à laquelle le « reste » a été envoyé est ton « change address », qui est l’une des adresses composant l’adresse de ton portefeuille, celle que tu utilises habituellement. 

    Pour le moment, tu n’as pas besoin de savoir pourquoi Bitcoin fonctionne de cette façon ou ce qu’est le change address, car il est très rare de devoir l’utiliser.

    Plus d’informations utiles sur les Blockchain explorers

    Les Blockchain explorers sont notre fenêtre sur tout ce qui se passe sur la blockchain et ils peuvent être utilisés comme sources de très nombreuses informations différentes :

    • Transactions – il est possible de vérifier l’historique des transactions de toute adresse (address) présente sur la blockchain, ou le volume total des transactions quotidiennes, le volume des échanges et des nouvelles transactions en temps réel ;
    • Mempool – collecte les transactions en attente d’enregistrement dans la blockchain ;
    • Blocs – il est possible de visualiser toutes les informations relatives aux blocs de l’ensemble de la chaîne depuis le début (le premier bloc est généralement appelé « genesis block »), la taille de l’ensemble de la blockchain, la taille de chaque bloc, le nombre de transactions moyennes par bloc, la durée moyenne de confirmation, etc. ;
    • Informations techniques – comme l’historique des commissions pour les transactions, la difficulté du minage, la puissance de calcul dérivant du minage (dénommée hashrate) et sa répartition géographique, les revenus des mineurs, etc. ;
    • Smart contract – pour les blockchains qui les prennent en charge, il est possible de visualiser toutes les informations d’un smart contract ou contrat intelligent. Par exemple, je peux chercher un token pour voir son smart contract et afficher de nombreuses informations à son sujet.

      Donc, si nous prenons un ERC-20 comme USD Coin, on peut le chercher sur etherscan.io et voir toutes les données du token, comme l’offre circulante, les transactions les plus récentes et sous « Holders » les adresses des portefeuilles qui le possèdent et les smart contracts sur lesquels un certain nombre d’entre eux sont bloqués.

    Analyse avancée sur la Blockchain

    Même si l’explorateur peut sembler être un simple site, il a un grand potentiel, au point que des entreprises effectuant des analyses très avancées et complexes sur les blockchains sont nées ces dernières années. 

    En mettant en relation plusieurs types de données différentes avant de les traiter, il est possible d’obtenir des informations très précieuses et apparemment « invisibles » au premier coup d’œil.

    Un exemple est Chainalysis, une entreprise américaine qui fournit des données, des logiciels, des services et des recherches aux agences gouvernementales, aux institutions financières, aux compagnies d’assurance et aux sociétés de sécurité informatique. 

    Les analyses qui peuvent être réalisées sur une blockchain publique ont un tel potentiel que de nombreux traders (institutionnels et non institutionnels) utilisent une approche basée sur des données de type « technique » pour orienter leurs choix opérationnels ; en un mot, ils appliquent aux cryptomonnaies une analyse fondamentale bien connue dans le monde de la finance classique. Tout cela est possible grâce aux explorateurs de la blockchain.

    L’évolution des explorateurs va de pair avec le développement technologique des blockchains elles-mêmes. En effet, plus les développeurs mettront de fonctions en place et plus il sera possible d’obtenir des informations grâce aux explorateurs.

    En rapport