logo academy

SushiSwap : le jeton de la communauté DeFi

27 avril, 2021
9 min
SushiSwap : le jeton de la communauté DeFi
débutant
Tu apprendras

    SushiSwap est une bourse décentralisée avec un système de liquidité automatisé (AMM). Le jeton de gouvernance de SushiSwap est son homonyme SushiSwap (SUSHI).

    sushiswap histoire

    L’apparition de SushiSwap

    Nous te présentons l’un des premiers projets DeFi à faire directement référence à UniSwap, un échange décentralisé en ligne depuis 2018.

    SushiSwap est né en septembre 2020 en tant que fork d’UniSwap, dont il a directement pris le code et l’interface de base. 

    Derrière le projet au départ, il n’y avait que deux développeurs anonymes, connus uniquement sous leur pseudonyme Twitter : 0xMaki et Chef Nomi.

    Pour acquérir des utilisateurs, les deux développeurs ont formulé un plan destiné à tous les utilisateurs UniSwap

    Le plan consistait à offrir aux utilisateurs d’Uniswap une grosse récompense pour le transfert de tous les jetons qu’ils avaient collés sur UniSwap vers SushiSwap. De cette manière, SushiSwap a pu acquérir au lancement non seulement des utilisateurs, mais également des liquidités immédiatement disponibles pour soutenir le fonctionnement de son exchange, et par conséquent, des volumes de transactions considérables.

    Cette opération a été définie comme une « attaque de vampire », car SushiSwap a ainsi pu drainer les liquidités et les volumes d’UniSwap.

    valeur bloqueau sur sushiswap 8 septembre 2020
    valeur bloquee 9 septembre 2020

    Que propose SushiSwap de plus ?

    En plus de la récompense offerte pour le transfert de jetons depuis UniSwap, SushiSwap diffère à plusieurs égards de son prédécesseur.

    Si UniSwap était au départ très dépendante des décisions de son fondateur puis de l’équipe d’exploitation, SushiSwap a débuté avec la promesse de donner sa gouvernance directement à la communauté (lis-en davantage sur cela dans l’avant-dernier paragraphe). 

    Par conséquent, SushiSwap se distingue d’abord et avant tout en étant axée sur sa communauté.

    Le deuxième aspect, étroitement lié au premier, est que SUSHI a été lancé avant même le jeton UNI

    La présence d’un jeton qui appuie l’écosystème est une valeur ajoutée fondamentale pour un projet DeFi, un secteur alimenté en grande partie par le marché de la crypto. En revanche, UniSwap, toujours sans son jeton à lui, n’autorisait pas la spéculation, le staking ou une gouvernance effectivement décentralisée.

    Même aujourd’hui (août 2021) après l’arrivée du jeton UNI sur le marché, il n’existe pas de fonctionnalité de staking sur Uniswap dédiée à UNI. 

    Au fil du temps, de nouvelles différences apparaîtront dans les offres des deux plateformes, qui développent toutes deux des fonctionnalités uniques.

    DEX et AMM : qu’est-ce que cela signifie ?

    Comme nous l’avons vu précédemment, UniSwap est principalement un échange décentralisé (DEX), c’est-à-dire une plateforme d’échange de cryptomonnaie qui n’est contrôlée par aucun intermédiaire ou entreprise, mais qui est entièrement confiée à des contrats intelligents et des algorithmes. En anglais, l’échange ou la conversion de cryptomonnaies s’appelle « swap », d’où le nom de la plateforme.

    sushiswap crypto liquidity

    Les échanges décentralisés ont toujours eu un problème de liquidité. Pour permettre aux traders d’exécuter des ordres à tout moment, il est nécessaire de toujours avoir une demande et une offre larges et actives pour tous les actifs échangés. En d’autres termes, la liquidité doit toujours être disponible.

    Les échanges centralisés (CEX) s’appuient sur les teneurs de marché et, de façon générale, sur le modèle basé sur le carnet d’ordres pour l’exécution des ordres et la tarification.

    On pourrait alors se demander « pourquoi les échanges centralisés ne font-elles pas la même chose ? ».

    La réponse aurait besoin d’un article bien plus long. Autant dire que ce modèle, transposé à un échange décentralisé, serait très coûteux, lent et compromettrait son ergonomie.

    sushiswap dex

    Market Maker

    Des entreprises ou entités organisées qui facilitent le commerce car elles sont toujours disposées à acheter et à vendre des cryptomonnaies.

    La solution à cet enjeu proposée par la DeFi est un modèle basé sur des Market Makers automatisées (AMM) et des réserves de liquidités. Les AMM sont une série de smart contracts qui déterminent les prix avec un algorithme, et utilisent des réserves de liquidités pour exécuter automatiquement les ordres. 

    En pratique, l’utilisateur négocie grâce à un smart contract, et non avec l’offre ou la demande provenant directement des autres utilisateurs.

    Les réserves de liquidité et le staking

    Cependant, l’AMM à lui seul ne suffit pas pour effectuer des échanges de jetons, il doit disposer de réserves de jetons stables qui fournissent de la liquidité aux échanges.

    sushi liquidity crypto monnaie

    Chaque réserve de liquidités correspond à un marché. Par exemple, il y a la réserve DAI-ETH, dont l’AMM prélève des liquidités pour exécuter les ordres sur la paire DAI-ETH.

    N’importe qui peut fournir des liquidités à une réserve en immobilisant ses jetons dans la réserve correspondante. En échange de cette fourniture de liquidités, vous recevez une partie des frais de transaction que les utilisateurs paient pour échanger des jetons sur la DEX.

    Par exemple, si vous souhaitez apporter des liquidités à la réserve DAI-ETH, vous devrez insérer 50 % de votre capital en DAI et 50 % en ETH dans la réserve. Ainsi, si vous avez une valeur totale de 200 €, vous devrez déposer 100 € en ETH et 100 € en DAI.

    Ce mécanisme incitatif pour les fournisseurs de liquidités peut également être trouvé sur d’autres plateformes similaires telles qu’UniSwap et Curve. 

    La formule de Yield Farming la plus importante est le staking de SUSHI, qui vous permet de recevoir une récompense fixe si vous bloquez vos jetons SUSHI. 

    Yield Farming

    Le Yield Farming (de l’Anglais: agriculture de rendement) comprend tous les outils et toutes les activités qui permettent de recueillir des bénéfices fréquents grâce à l’utilisation de cryptoactifs en-dehors du trading. Il s’agit d’un service typique de la DeFi, la finance décentralisée.

    En mettant vos SUSHIS en staking, vous recevez xSUSHIS, qui est un jeton représentatif de votre SUSHI qui comprend également la récompense. Pour obtenir les intérêts reçus, le montant en staking doit être retiré, convertissant ainsi le xSUSHI représentatif en SUSHI négociable sur le marché.

    Sushi développe d’autres formules de yield farming de plus en plus sophistiquées, dont nous t’en dirons plus à l’avenir.

    SUSHI : le jeton de la communauté

    Le jeton SUSHI a été créé pour la première fois le 28 août 2020 sur la blockchain d’Ethereum. Son rôle principal est de donner le droit de vote aux membres de la communauté qui l’utilisent sur le protocole.

    SushiSwap est en effet gouvernée par sa communauté à travers des discussions sur des forums ou à travers des propositions et des votes. Les changements structurels majeurs et l’utilisation des fonds du projet sont votés par la communauté, tandis que les changements plus petits affectant les opérations, ou les paires disponibles sur les différentes fonctionnalités de SushiSwap, sont décidés par 0xMaki et l’équipe principale.

    Pour voter, tu dois avoir du SUSHIPOWAH, une sorte de ticket de vote. 1 SUSHI bloqué dans la réserve SUSHI-ETH équivaut à 2 SUSHIPOWAH, tandis que 1 SUSHI en staking qui correspond à 1 xSUSHI équivaut à 1 SUSHIPOWAH. 

    Cette structure d’équipe communautaire veut devenir une véritable DAO à l’avenir.

    Des nouveautés se préparent

    En 2021, SushiSwap a lancé de nouveaux produits financiers, dont MISO (Minimal Initial Sushi Offering), une plateforme de lancement de nouveaux jetons.

    Selon la feuille de route mise à jour au T2 2021, SushiSwap mettra à jour nombre de ses fonctionnalités ; en premier lieu le protocole AMM, dont la version 3 s’appellera Trident.

    SushiSwap collabore étroitement avec d’autres projets DeFi tels que Yearn et Aave pour fournir des services compatibles avec d’autres plateformes et favoriser l’interopérabilité entre les blockchains.

    En rapport