logo academy

Offre et demande : comprendre le marché financier

15 octobre, 2020
4 min
Offre et demande : comprendre le marché financier
débutant
Tu apprendras

    Pour la plupart d’entre nous, l’ensemble du système des marchés financiers représente une grande inconnue apparemment trop complexe. On entend souvent parler de prix, de bulles, d’offre et de demande sans vraiment comprendre leur dynamique.

    L’offre et la demande : plus facile qu’il n’y paraît

    Le mécanisme sous-jacent de tous les marchés est la combinaison de l’offre et de la demande. La demande est « l’ensemble des biens et services que les gens sont prêts à acheter » et l’offre est « l’ensemble des biens et services que les gens sont prêts à vendre ». 

    Le marché est l’union de tous les vendeurs (qu’ils soient des personnes, des particuliers ou des entreprises) et de tous les acheteurs. L’acheteur cherchera le prix le plus bas, le vendeur essaiera d’obtenir le prix le plus élevé. La rencontre entre l’offre et la demande détermine le prix d’un bien ou d’un service. 

    Offre et demande : comment ça marche ?

    L’effet de levier de l’offre et de la demande a une conséquence très simple : plus il y a de demande, plus le prix est élevé, car plus les gens ont besoin de ce bien ou service. Plus l’offre est élevée, plus le prix est bas. 

    Admettons que nous sommes des connaisseurs de vin : nous serons prêts à payer plus cher des bouteilles rares ou de grands crus, justement parce qu’elles sont peu nombreuses (l’offre est faible) et la demande est très forte. En revanche, les « classiques » coûteront beaucoup moins cher, parce qu’il y en a simplement plus et qu’ils sont facilement disponibles car plus de gens les vendent.

    supply and demand

    Ce qui affecte la demande 

    Toutefois, ce mécanisme n’est pas « mathématique » car d’autres forces, internes et externes, entrent en jeu et peuvent influencer le marché. 

    1. Parmi celles-ci figurent certainement les préférences des consommateurs. Par exemple, entre deux bouteilles de vin de prix égal, j’achèterai celle que je considère comme la meilleure ou de la meilleure qualité. 
    2. Un autre facteur affectant la demande est l’évolution des prix des biens complémentaires. Dans le cas du sucre et du café, ou de l’essence et des voitures, les prix sont interdépendants. Par exemple, si le prix de l’essence augmente trop, l’achat de voitures baisse. 
    3. Enfin, les attentes du marché. Cela entre en jeu lorsque je m’attends à ce que le prix du produit coûte plus ou moins cher demain. Si la grêle a ruiné la récolte des vignes de Franciacorta cette année, je peux m’attendre à ce que les prix des bouteilles augmentent et donc décider d’acheter un lot aujourd’hui au lieu de dans une année ou deux.

    Ce qui affecte l’offre 

    Les principaux facteurs qui affectent la quantité d’un bien ou d’un service sont : 

    1. L‘innovation technologique 
    2. Les coûts de production 
    3. Les incitations de l’État

    Citons un cas réel. Le nouveau crédit d’impôt (Italien) pour 2020 accorde une contribution de 40 % de l’investissement et jusqu’à 2,5 millions d’euros pour les machines agricoles à technologie 4.0. Dans ce cas, l’innovation technologique et la contribution de l’État entrent en jeu. Combinés, ils peuvent entraîner une baisse des coûts de production et donc une baisse des prix de certains produits agricoles. 

    Les marchés financiers

    Puisque l’économie et la finance tournent autour de la notion de marché, et que c’est sur le marché que l’on investit, il est essentiel d’en comprendre le fonctionnement.

    Il existe une myriade de marchés, littéralement pour tout ce que tu peux acheter ou vendre : nourriture, vin, figurines, footballeurs, etc. 

    Les marchés d’instruments financiers sont appelés « marchés financiers ». On y négocie des actions, des obligations, des titres d’État et bien d’autres choses encore. En achetant un ou plusieurs de ces instruments, on investit dans leur croissance, dans le but d’obtenir un rendement. L’investissement n’est donc rien de plus qu’une dépense faite aujourd’hui pour générer un profit demain. 

    En rapport