logo academy

Prêt Flash : les prêts les plus rapides de la DeFi

29 septembre, 2021
8 min
Prêt Flash : les prêts les plus rapides de la DeFi
débutant
Tu apprendras

    Les prêts flash sont des prêts instantanés décentralisés disponibles sur Aave. Ils facilitent principalement les stratégies d’arbitrage et constituent une innovation toujours en développement dans le secteur de la DeFi. Comment fonctionnent-ils ? Découvrons-le ensemble.

    Quelle est la différence entre un prêt et un prêt flash

    Avant d’approfondir sur le fonctionnement d’un prêt flash, commençons par faire un simple constat. Un prêt conventionel nécessite une garantie

    Dans le système traditionnel, cette garantie consiste en la solvabilité d’une personne. De plus demander un prêt demande du temps et il faut répondre à diverses exigences, telles que :

    1. être âgé de 18 à 70 ans.
    2. disposer d’un revenu justifiable. 
    3. la résidence doit se trouver sur le territoire où le prêt est demandé.
    4. être titulaire d’un compte auprès de l’établissement de crédit auquel le prêt a été demandé.

    Une fois la demande de prêt approuvée, l’emprunteur peut rembourser le prêt avec intérêts sur une période de plusieurs semaines, mois ou années.

    Au contraire, les prêts DeFi :

    1. Ne nécessitent ni de vérification d’identité ni de données sur les revenus
    2. Ne nécessitent aucun compte courant
    3. Sont instantanés
    4. Sont décentralisés, c’est-à-dire globaux et sans censure ni restrictions
    5. Exigent un dépôt de garantie couvrant plus de 100 % du prêt demandé.

    Les prêts flash sont encore différents :

    1. Leur échéance survient quelques secondes après la demande
    2. Ils ne nécessitent pas de garantie
    3. Ils ne demandent pas d’intérêts, mais une commission unique

    Comment fonctionne un prêt flash

    Comment est-il possible qu’un prêt flash se résolve immédiatement, tout en permettant autant de cas d’utilisation ?

    Commençons par les bases du fonctionnement d’une transaction sur blockchain.

    Une transaction est constituée d’une série d’opérations, et n’est confirmée que si toutes ces opérations sont réussies. Dans le cas contraire, elle est annulée dans sa totalité.

    Une simple transaction d’envoi de cryptomonnaies d’un portefeuille A vers un portefeuille B nécessite 2 opérations : 

    • Mettre à jour le solde du portefeuille A en soustrayant les cryptomonnaies
    • Mettre à jour le solde du portefeuille B en ajoutant des cryptomonnaies

    Si la deuxième opération échoue, la première est également annulée, et vice versa.

    En effet, les opérations d’une même transaction sont indivisibles, l’une n’existe pas sans l’autre, et pour cette raison elles sont dites « atomiques ».

    Une seule transaction sur Ethereum pourrait même se dérouler ainsi :

    • Opération 1 : générer un prêt en DAI sur Compound en déposant des ETH
    • Opération 2 : échanger 50 % des DAI générés contre de l’USDC sur Curve
    • Opération 3 : apporter des liquidités au pool DAI-USDC sur Uniswap

    La limite des opérations pouvant être exécutées en une seule transaction n’est limitée que par la gas limit, c’est-à-dire le maximum payable de gas pour chaque transaction. En effet, toute opération nécessite le paiement du gas, même en cas d’échec.

    Gas

    Le prix requis pour mener à bien une transaction ou exécuter un smart contract sur la blockchain Ethereum. C’est un peu comme payer de l’essence pour faire un voyage.

    La même chose se produit avec les prêts flash, une fonctionnalité initialement développée par Aave qui utilise des smart contracts pour régler cette transaction complexe.

    Les prêts flash sont des prêts qui doivent être demandés et payés avec la même transaction, dans le même bloc de la blockchain.

    Il n’y a donc aucun risque que l’initiateur du prêt ne le rembourse pas, mais il reste un risque lié aux failles des smart contracts qui permettent le prêt flash.

    Le principal avantage est qu’ils ne nécessitent le versement d’aucune garantie, mais seulement une commission de 0,09 %.

    Les cas d’utilisation des prêts flash

    Les prêts Flash ne sont actuellement accessibles qu’aux développeurs ayant des compétences en trading et aux experts de la DeFi, mais il existe des protocoles tels que Furucombo, Defi Saver et Collateral Swap qui leur permettent d’être utilisés même par ceux qui ne savent pas programmer.

    Leur utilisation est cependant associée à des stratégies avancées, qui incluent l’arbitrage et l’utilisation de protocoles de prêt DeFi.

    Arbitrage avec prêt Flash

    Un arbitrage signifie effectuer une série d’achats et/ou de ventes rapides, généralement pour un montant important, sur différents marchés dans le but de réaliser un profit. Par exemple, un trader peut acheter à un prix inférieur sur un exchange et revendre immédiatement à un prix plus élevé sur un autre exchange.

    Dans la DeFi, cela peut également être fait sur des échanges décentralisés.

    Par exemple, imaginons que DAI a un coût légèrement inférieur sur Curve que sur Uniswap

    Il est possible de l’exploiter pour gagner du DAI, mais l’arbitrage ne peut être rentable qu’en utilisant un capital important.

    Étant donné que peu de personnes ont une disponibilité similaire de DAI, ou d’argent en général, il est plus facile d’emprunter du DAI avec un prêt flash.

    flashloans defi

    Ensuite, ces derniers seront utilisés pour acheter des USDC, par exemple, sur Curve à un prix « réduit ». Et l’USDC s’échangera contre du DAI sur Uniswap, à un prix de vente plus élevé et donc plus rentable.

    Le prêt flash de DAI devra alors être remboursé dans la même transaction, en payant également les frais. Pour cela, le capital et la différence de prix doivent être suffisamment élevés pour être rentable, même en tenant compte des frais et du gas éventuel.

    Swap de garantie et auto-liquidation avec prêt Flash

    Passons maintenant au contexte des prêts décentralisés, fournis par exemple par Aave ou Compound.

    Un prêt DeFi exige généralement le dépôt d’une garantie et le paiement d’un intérêt périodique.

    Pour cette raison, tu peux te retrouver dans différentes situations dans lesquelles il est opportun d’auto-liquider ton prêt (self-liquidation) :

    • Si le taux d’intérêt a trop augmenté
    • Si le prix de ta garantie a trop baissé et que tu ne peux pas entrer plus de liquidités pour garantir le prêt, mais que tu préfères l’annuler et éviter la pénalité du protocole
    • Si tu souhaites vendre la garantie à profit, après avoir déjà dépensé le prêt
    flash loan self liquidation
    auto liquidation defi

    Tu peux aussi échanger la garantie avec une autre (collateral swap), si celle-ci présente des taux d’intérêt plus avantageux.

    collateral swap

    À quoi faut-il prêter attention

    Tout d’abord, s’agissant d’opérations complexes, les coûts d’Ethereum ou de la blockchain utilisée doivent être pris en compte. Le calcul total des coûts et des revenus doit donc tenir compte du prix actuel du gas et de ses éventuelles fluctuations.

    Le slippage est un autre risque lors de la passation d’un ordre d’arbitrage ou de swap. N’oublie pas que cela dépend de la liquidité du protocole utilisé et de la taille de ton ordre.

    Slippage

    La différence entre le prix d’exécution d’un ordre et le prix inscrit dans l’ordre. Cela se produit en cas de manque de liquidité ou de volatilité du marché.

    Le facteur le plus imprévisible, en revanche, est le front running. Il est possible que quelqu’un d’autre découvre la même opportunité d’arbitrage que toi et parvienne à faire valider sa transaction avant toi en raison du timing ou en payant des frais de gas supplémentaires. Les front runners sont généralement des bots dédiés à cet objectif, ou des initiés avec des connaissances avantageuses.

    Les prêts flash ont également été utilisés pour les attaques les plus récentes contre certains protocoles DeFi, qui ont été renforcés en réponse.

    Bien que les prêts flash ne soient actuellement utilisables qu’avec des compétences techniques élevées, en travaillant sur leurs risques et leur facilité d’utilisation, ils pourraient être exploités par tout le monde par le biais de DApp et devenir un outil unique de la DeFi.

    En rapport