logo academy

Eos : comment fonctionnent les DPoS et les DApp

22 décembre, 2020
9 min
Eos : comment fonctionnent les DPoS et les DApp
débutant
Tu apprendras

    EOS est la cryptomonnaie de la blockchain Eos.io, qui vise à être l’infrastructure la plus puissante pour le développement de DApp en termes : 

    • d’évolutivité ; 
    • de nombre de transactions par seconde ;
    • d’interopérabilité avec d’autres blockchain.

    Elle est considérée par certains comme l’Ethereum Killer en raison de ses ambitions compétitives et de son équipe prometteuse, tandis que d’autres trouvent sa gouvernance basée sur DPoS trop centralisée. 

    eos histoire

    Anecdote

    Eos est la divinité de l’aube dans la mythologie grecque, plus tard appelée Aurora par les Latins.

    Que sont les DApp et à quoi servent-elles ?

    Les DApp sont des applications décentralisées qui présentent des différences substantielles par rapport aux applis auxquelles nous sommes habitués. Les applis traditionnelles que nous téléchargeons depuis l’App Store ou le Play Store, sont : 

    • programmées et mises à jour par seulement quelques personnes ;
    • gratuites (ou payantes) et identiques pour chaque utilisateur au niveau du produit final ;
    • « conservées » dans une zone géographique précise sur des serveurs centralisés.

    Les applications décentralisées, quant à elles, sont :

    • Décentralisées. Elles fonctionnent sur un système informatique distribué (c’est-à-dire un ensemble d’ordinateurs situés n’importe où sur le globe).
    • Open-source.  Les smart contracts et le code avec lequel elles sont programmés sont publics et peuvent être repris par d’autres pour être améliorés ou adaptés face aux besoins d’un objectif particulier. 
    • Autosuffisantes. Elles n’ont pas besoin de vendre d’espaces publicitaires au sein de l’applicati pour subvenir à leurs besoins. Selon les conditions exprimées par les contrats intelligents et les modalités de consentement distribué, les DApp sont autosuffisantes, tant du point de vue financier qu’en termes de développement. Seulement l’abandon complet du projet par les développeurs et les utilisateurs finaux entraînerait la fin d’une DApp. 

    Les DApp sur Eos.io, par exemple, sont autonomes car le réseau est basé sur le système de récompense : 

    • Elles récompensent les développeurs-programmateurs pour le travail effectué ; 
    • Elles récompensent les personnes chargées des activités marketing. 
    • Les utilisateurs paient pour utiliser les services offerts et gagnent de l’argent s’ils ont l’intention de contribuer à la maintenance de la DApp.
    eos crypto monnaie

    Memo

    Si on considère la blockchain comme Internet et les smart contracts comme le World Wide Web (www), les applications décentralisées (DApp) sont similaires à Facebook, Twitter ou YouTube.

    Le jeu de vente-achat Upland est une DApp développée sur EOS, tout comme EOS Dynasty, qui est un un jeu de rôle dans lequel les actions des participants sont alimentées par la cryptomonnaie.

    Comment est né Eos ? 

    EOS est né grâce à quelques célébrités du monde de la crypto. En effet, Daniel Larimer est connu pour avoir créé Bitshares et Steem, la blockchain à la base du réseau social Steemit. En tant que directeur de la technologie de Block.one, Larimer est le principal architecte derrière le logiciel Eos.io. 

    Sur ces projets, Larimer avait déjà expérimenté un nouveau mécanisme de consensus de sa propre invention, le Delegated Proof-of-Stake (DPoS), un mécanisme qui ne brille qu’avec la montée en puissance d’Eos.

    Fondée en 2017 par Larimer et Brenden Blumer, Block.One est la société privée qui a développé le protocole Eos.io, célèbre pour avoir lancé l’une des plus grandes ICO de l’histoire : elle a en effet levé plus de 4 milliards de $ et vendu 1 milliard d’EOS la première année. 

    Différences avec les autres blockchains 

    Comme n’importe quel autre projet de crypto axé sur le développement plutôt que sur les paiements, Eos.io s’est inspiré d’Ethereum. Sa technologie tente de résoudre les problèmes historiques liés aux DApp qui ont encombré des blockchains ; même ceux de durabilité et stabilité établies telle qu’Ethereum, en entraînant des problèmes au niveau des performances pour tous les utilisateurs.

    Eos.io est donc une blockchain avec une architecture idéale et simple pour les développeurs de DApp. Contrairement aux autres :

    • Elle permet un nombre plus important de transactions par seconde (4 000) ;
    • Elle a complètement éliminé les frais de commission facturés aux utilisateurs qui effectuent des transactions. Ceux-ci sont transférés aux développeurs DApp qui doivent payer pour les ressources des réseaux ; 
    • Elle permet aux développeurs DApp d’utiliser des langages de programmation traditionnels, plutôt qu’un langage de projet spécifique. 

    Le blog d’EOS fournit des guides de mise en réseau, des conseils et des didacticiels destinés aux développeurs.

    Anecdote

    Block.one a lancé un réseau social basé sur Eos.io qui est actuellement en phase d’essai. Son nom est Voice et son créateur, Daniel Larimer, souhaite prendre une longueur d’avance par rapport à son projet social précédent, Steemit, en implémentant un système anti-spam sur la plateforme. En mars 2021, Voice a annoncé qu’en plus d’être un réseau social, il sera également une plateforme de création et d’échange de NFT.

    Everipedia : le savoir sur la blockchain

    Everipedia est une encyclopédie en ligne à but lucratif, similaire à Wikipédia, mais basée sur la blockchain Eos.io et alimentée par sa cryptomonnaie, le jeton IQ. L’un des objectifs de l’entreprise est d’empêcher certains pays de bloquer des contenus, grâce à l’intégration du modèle de blockchain, qui est immune à tout type de censure

    Ainsi, des pays comme la Turquie et l’Iran, qui bloquent Wikipédia, ne seront plus en mesure de le faire. Mike Novogratz, PDG de Galaxy Investment LP et de Block.one dirige un groupe d’institutions ayant investi 30 millions de dollars dans Everipedia le 8 février 2018. Novogratz finance également Eos.io Ecosystem, une coentreprise de 325 millions de dollars entre Galaxy Digital LP et Block.one. 

    De plus, en décembre 2020, Everipedia a conclu un partenariat avec l’Associated Press (AP), une agence de presse américaine indépendante.

    Pourquoi acheter EOS ?

    • Diversification du portefeuille. La valeur d’EOS est liée à l’utilisation qui en est faite pour construire et alimenter les DApp et la gouvernance d’Eos.io. La valeur du jeton augmentera en fonction du succès des DApp basées sur Eos.io ainsi que l’efficacité de leur déploiement à grande échelle.
    • Faire du staking. Étant basé sur une forme de preuve d’enjeu (PoS), il est possible de bloquer du EOS en staking et de gagner des incitations périodiques.
    • Créer une DApp. Un développeur doit simplement conserver ses EOS plutôt que de les dépenser, afin de pouvoir utiliser les ressources du réseau pour créer et exécuter des DApp. Un détenteur de jetons qui ne développe aucune application peut également attribuer ou louer sa bande passante à d’autres participants qui pourraient en avoir besoin.
    • Jouer. Si tu es un gamer, EOS est la devise pour jouer à des jeux construits sur Eos.io.
    • Participer et voter. Accumule des EOS pour pouvoir voter et soutenir les changements d’infrastructure qui te semblent pertinents. 

    Approfondissements : comment fonctionne le DPoS (Delegated Proof-of-Stake, ou preuve d’enjeu déléguée)

    Nous avons expliqué les différences entre la preuve de travail (PoW) et la PoS dans l’article sur Ethereum 2.0, qui se convertit actuellement en système PoS, augmentant ainsi son évolutivité, mais que Eos.io continue de surpasser au moment de la rédaction de cet article.

    Le modèle de consentement Delegated Proof-of-Stake, abrégé DPoS, est basé sur le staking, selon lequel tous les participants à Eos.io doivent mettre en staking une quantité d’Eos, ne serait-ce que pour ouvrir un portefeuille. Lorsqu’il s’agit de valider des transactions, les mécanismes varient légèrement. Si, dans le PoS, les valideurs sont choisis en fonction des jetons qu’ils mettent en staking, dans le DPoS, une deuxième étape est ajoutée. 

    Les personnes qui mettent en staking au moins 1 EOS votent sur les nœuds qui confirmeront les transactions. Ces nœuds sont appelés Block Producer (BP) ou Supernodes, et sont les délégués de votes (ou témoins). Eos.io compte un nombre défini de Block Producers : 21. Ce petit nombre rend le réseau plus évolutif, mais certains pensent qu’il est trop centralisé, également en raison du risque (avéré) de créer des « cartels » ou des monopoles de Block Producer.

    La gouvernance d’Eos.io a une autre particularité : elle dispose d’une véritable constitution, dont les lignes directrices sont disponibles sur la page Github d’EOS.

    Il est également important de rappeler que même Block.one, en tant que bénéficiaire de 10 % des premiers jetons créés, participe régulièrement au vote des Block Producer depuis 2018.

    Enfin, en octobre 2020, la liste des candidats Block Producer d’Eos.io a été rejointe par nul autre que Google Cloud.

    eos dpos
    En rapport