logo academy

Bull Market et Bear Market : comment les reconnaître

9 février, 2022
8 min
Bull Market et Bear Market : comment les reconnaître
débutant
Tu apprendras

    Le marché de Bitcoin et les cryptomonnaies fonctionnent de manière très similaire aux marchés financiers traditionnels. C’est pourquoi, l’esprit de l’ours et du taureau a inspiré les traders pour décrire les tendances de marché.

    Comment fonctionnent les marchés financiers : les cycles

    Tous les marchés financiers, quel que soit leur type, se caractérisent par une tendance cyclique, ce qui signifie qu’elle a toujours tendance à se répéter dans le temps.

    Il y a principalement 2 grandes phases qui composent le cycle de marché :

    • Bull Market – marché haussier ;
    • Bear Market – marché baissier ;

    Ces deux phases se distinguent par leur évolution, appelée techniquement la tendance du marché.

    Tendance

    La tendance du marché désigne la tendance ou l’évolution des prix. Elle peut être positive, négative ou latérale. La tendance est étudiée tant à des fins d’analyses historiques qu’à des fins de prédiction.

    Lorsque l’on regarde les graphiques de prix, ces deux types de tendances sont souvent mis en évidence par des couleurs comme le vert et le rouge, et ils deviennent plus faciles à repérer dans un graphique montrant une longue période. Un mouvement à la hausse des prix est une tendance positive, et l’inverse est une tendance négative, tandis que lorsque le prix varie un peu de façon continue, il y a une tendance latérale ou neutre.La psychologie du marché et le sentiment sont très importants sur les marchés financiers, car ils sont corrélés à la psychologie des investisseurs et à leurs attentes.

    Bull Market : la phase haussière

    L’image du taureau qui court et ne recule devant rien décrit le mieux le sentiment qui prévaut dans ce type de marché.

    Dans cette phase, caractérisée par une tendance générale à la hausse, il est possible de noter que :

    • le graphique des prix montre une succession de minimums et de maximums croissants ;
    • les indicateurs d’analyse technique confirment que nous sommes dans une phase haussière, anticipée par exemple par un golden cross ;
    • l’opinion générale des investisseurs et des opérateurs financiers est bonne ; il règne un climat de confiance, d’optimisme généralisé, et de nombreuses personnes souhaitent participer aux succès du marché.

    C’est généralement au cours de cette phase que les soi-disant « petits investisseurs » entrent sur le marché, attirés par les gains potentiels à court terme.

    La FOMO (fear of missing out), c’est-à-dire la peur de perdre ces gains, alimente généralement les achats et donc, la hausse des prix. À tort ou à raison, on pense que, même si nous entrons dans une phase ascendante, il y aura une nouvelle hausse des prix pour nous récompenser. Le problème est d’identifier correctement le début et la fin de cette phase.

    Lorsque le marché atteint de nouveaux sommets, mais que la poussée à la hausse des prix commence à perdre progressivement de son élan, les institutions commencent progressivement à réduire leurs positions ; ce qui signifie qu’elles profitent toujours de la faible (mais présente) pression haussière. 

    Lorsque le marché n’a plus la force nécessaire de continuer à augmenter, alors, en observant le graphique, on peut voir le point de maximum (top en anglais), qui bien sûr ne peut être identifié qu’après coup. À ce moment-là, la phase haussière a terminé tout son mouvement et donc, puisque le marché est cyclique, il y aura une phase baissière ultérieure.

    Bear Market : la phase baissière

    Il n’est pas du tout facile de comprendre quand une phase est sur le point de se terminer, et quand l’autre est sur le point de commencer. En effet, souvent, les changements de tendances ne sont pas reconnus à temps par les traders.

    Comme expliqué dans le paragraphe précédent, après la phase haussière se produit la phase baissière, c’est-à-dire celle appelée « Bear ». Le cours ralentit, et se dirige lourdement vers l’hibernation.

    Dans un marché baissier, en observant toujours les graphiques, tu peux voir :

    • des  maximums et minimums décroissants, comme dans la phase Bull mais au contraire ;
    • dans ce cas également, les indicateurs d’analyse technique confirment la tendance baissière ;
    • le sentiment est négatif et pessimiste.

    La particularité de la phase Bear market est qu’elle s’alimente d’elle-même car elle génère des sentiments et des émotions de peur et de découragement chez les investisseurs ou les traders, qui les amènent à fermer brusquement leurs positions. Cela provoque une nouvelle baisse des prix, qui alimente le découragement, etc.

    C’est une peur différente de la FOMO : ici, il s’agit d’une peur de tout perdre définitivement. Les deux sont des sentiments irrationnels, mais avec des perspectives opposées.

    Ceux qui choisissent d’apparaître dans cette phase contribuent à amortir la descente et à créer un soutien des prix.

    La fin de la récession se caractérise par un rééquilibrage général du marché ; même les attentes des commerçants commencent à être moins pessimistes qu’auparavant. Un minimum est atteint ; il est également difficile à identifier. Le marché est prêt pour un nouveau cycle.

    Bull Trap et Bear Trap

    Dans les deux phases du marché, des « pièges » peuvent survenir, c’est-à-dire un événement suggérant une mauvaise interprétation des faits. Cela conduit souvent les traders à prendre de mauvaises mesures qui entraînent des pertes. 

    Le piège se produit lorsqu’il y a des signaux en contre-tendance avec la phase de marché ; par exemple, il peut y avoir des signaux baissiers alors qu’en réalité, le marché est dans une phase haussière. 

    bull trap

    Il existe 2 types de pièges :

    • Bear Trap – il s’agit du piège qui se produit lorsque le marché est dans une phase haussière. Le trader pense qu’il y aura bientôt un renversement de tendance et agit en conséquence (sortie du marché, ouverture d’une position short ou prise de bénéfices). Or, en réalité, le marché ne change pas de direction et le prix continue à augmenter. Le trader rate alors l’opportunité. L’un des signaux qui peut prêter à confusion et conduire à l’erreur est la “fausse” rupture d’un support. Lors d’une baisse courte et éphémère, les prix franchissent un niveau critique, mais reprennent rapidement leur ascension et regagnent le niveau de support. Si la descente initiale était interprétée comme un renversement de tendance, les traders baissiers tomberaient dans le bear trap ;
    • Bull Trap ce piège est similaire au précédent, en fait il en est le reflet. Il y a l’illusion que la tendance du marché passe de la baisse vers la hausse. Le trader pense alors que c’est le bon moment pour entrer sur le marché, puis se retrouve perdant car les prix continuent de baisser. Dans ce cas également, le piège peut provenir d’une fausse rupture, cette fois-ci  d’une résistance. Les prix montent jusqu’à un niveau critique mais redescendent immédiatement en respectant la résistance et en reprenant la tendance baissière. Si la hausse initiale des prix était considérée comme un signal de renversement de tendance, les traders haussiers tomberaient dans un bull trap

    Existe-t-il un moyen d’éviter au maximum ces pièges ? Il n’existe pas de méthode infaillible, mais l’utilisation de plusieurs indicateurs d’analyse technique, associée à l’étude de l’analyse fondamentale et du marché, peut certainement réduire la probabilité de tomber dans ces deux types de pièges fréquents, et par conséquent, permettre de commettre moins d’erreurs d’évaluation.

    Il n’est jamais facile d’identifier la tendance du marché ou de comprendre quand elle est en train d’évoluer, mais connaître les caractéristiques des principales phases d’un marché financier et utiliser des outils d’analyse permet de tirer le meilleur parti des deux phases et de reconnaître les tendances au fil du temps. 

    Le mouvement des prix du Bitcoin suit principalement les règles des marchés financiers traditionnels ; la particularité est que le temps entre les principales phases est considérablement réduit car il s’agit d’un marché relativement jeune.

    En rapport