logo academy

Dai : la stablecoin pour les prêts décentralisés

6 septembre, 2021
9 min
Dai : la stablecoin pour les prêts décentralisés
débutant
Tu apprendras

    Dai est la stablecoin décentralisée la plus importante et elle est garantie par les cryptomonnaies. Dai est encore indexée sur le prix en dollars et régi par MakerDAO, une organisation autonome décentralisée.

    Dai

    Qu’est-ce que le DAI

    DAI est l’une des deux monnaies de MakerDAO, un projet basé sur la blockchain d’Ethereum. La seconde cryptomonnaie du projet est MKR, le jeton de gouvernance. 

    DAI est une stablecoin. Cela signifie que sa valeur n’est pas aussi volatile que celle d’autres cryptomonnaies, telles que Bitcoin.

    Comme la plupart des stablecoins, son prix reproduit celui du dollar américain.

    Toutefois, par rapport aux cryptomonnaies garanties par des réserves fiduciaires, DAI repose sur un système de nantissement relativement complexe.

    Le nantissement du DAI est :

    • Basé sur plus d’une cryptomonnaie (principalement ETH, USDC, WBTC) ;
    • Techniquement basé sur des smart contracts ;
    • Un sur-nantissement, car les actifs sur lesquels il repose ont toujours une valeur légèrement supérieure à celle de la capitalisation totale de DAI.

    Ainsi, le Dai n’est pas garanti par des réserves en devises fiduciaires ou des instruments financiers traditionnels, mais par d’autres cryptomonnaies. Il est ainsi hautement décentralisé car il ne nécessite pas de réglementation, il n’est pas contrôlé par des banques ou des entreprises, mais il est entièrement basé sur la blockchain et régi par sa propre communauté.

    Son rattachement au dollar est appelé « soft peg », qui se traduit par « indexage souple », lui permettant de s’écarter du prix en dollars de quelques points de pourcentage.

    DAI-USD

    Les informations sur le prix en dollars sont fournies aux smart contracts de Dai par des oracles natifs de son protocole.

    Ainsi, pour ce type de stablecoin, l’indexage du prix et le nantissement sont deux choses distinctes. L’indexage est le prix de référence à « imiter », tandis que le nantissement est l’ensemble des actifs qui soutient la valeur de la stablecoin et la rendent convertible en permanence, comme une sorte de réserve crypto.

    Attention aux informations en ligne

    Le fonctionnement du DAI a considérablement changé depuis le 18 novembre 2019 ; il est donc possible de trouver des informations contradictoires en ligne.

    Avant cette date, DAI n’était nanti que par Ethereum (ETH) et s’appelait donc Single-collateral Dai, aujourd’hui SAI.

    Par ailleurs, concernant la génération de nouveaux Dai, on parlait souvent de « CDP » (Collateralised Debt Position), alors qu’aujourd’hui, cette fonctionnalité s’appelle « Vaults ».

    Une autre idée reçue est que Dai est une stablecoin algorithmique. Cela ne peut en aucun cas être vrai sachant que les monnaies algorithmiques n’ont ni nantissement ni garantie, mais que leur valeur est basée uniquement sur des algorithmes.

    Que sont les « Vaults »

    Nous avons vu que les jetons DAI sont garantis par une réserve supérieure de cryptomonnaies. Ce qui est superbe est que n’importe quel utilisateur peut alimenter cette réserve et donc générer de nouveaux DAI. En effet, plus la réserve de cryptomonnaies est importante, plus les DAI circuleront sachant qu’ils sont, en permanence, maintenus à un rapport proportionnel.

    Ces réserves sont appelées « Vault » (coffre-fort en anglais) et les actifs avec lesquels elles peuvent être alimentées sont appelées « nantissements ».

    Les cryptomonnaies acceptées en nantissement dans les « Vaults » sont très nombreuses et en constante augmentation.

    D’un point de vue technique, les « Vaults » sont des smart contracts du protocole Maker.

    Le protocole Maker est un système de smart contracts permettant l’utilisation et le fonctionnement d’une série d’éléments : la stablecoin DAI, les oracles natifs, le système de vote de la DAO et les Vaults.

    Comment emprunter des DAI avec les Vaults

    Les DAI générés lorsqu’ils sont déposés dans le cadre du nantissement constituent un prêt

    Il existe un certain nombre de plateformes qui permettent d’obtenir des DAI de manière simple, à commencer par Oasis.app.

    Dans la mesure où DAI fait l’objet d’un sur-nantissement, il est nécessaire de déposer un nantissement de valeur supérieure aux DAI que l’on peut générer.

    Bien entendu, le nombre de DAI pouvant être généré est limité, afin d’éviter une inflation excessive de la monnaie. Il existe une limite, appelée Debt Ceiling, à la fois pour les DAI pouvant être générés dans l’ensemble du système et pour chaque « Vault » individuel.

    De plus, il convient de tenir compte du risque de liquidation. Cela revient à dire que si la valeur du nantissement déposé devient négative par rapport à la valeur des DAI obtenus, celui-ci pourra être vendu par le protocole dans le but de maintenir les réserves stables et d’éliminer la dette.

    Pour cela, il est toujours nécessaire de rester au-dessus du Liquidation Ratio nécessaire pour chaque Vault, à savoir :

    Liquidation Ratio = (Montant du nantissement x Prix du nantissement) ÷ Dai généré × 100

    Par exemple, un Vault avec un taux de liquidation de 150 % nécessitera un minimum de 1,50 $ de valeur de nantissement pour chaque 1 $ de Dai généré.

    Si la valeur du nantissement tombe à ≤ \ 1,49 $, elle sera liquidée pour couvrir la Dai générée, outre une commission appelée « Liquidation Penalty ».

    Comment gagner des DAI avec le Dai Savings Rate

    Le Dai Savings Rate est un taux variable obtenu en bloquant les Dai dans le smart contract DSR.

    Les détenteurs de Dai peuvent ainsi gagner un taux égal au DSR en les déposant dans le Dai Wallet d’Oasis.app.

    Le smart contract DSR ne prévoit pas de limites de prélèvement, de limites de dépôt ou de contraintes de liquidité, et le taux est activement fixé par les détenteurs de jetons MKR par le biais de gouvernance en chaîne.

    De cette façon, MakerDAO peut influencer la demande de Dai en modifiant le DSR.

    Autres cas d’utilisation

    Outre les cas d’utilisation natifs du protocole Maker, DAI peut être utilisé dans tous les principaux protocoles de Lending de la DeFi

    Comme toutes les autres stablecoins, il s’agit également d’une excellente réserve de valeur et d’une alternative décentralisée aux stablecoins les plus populaires telles que Tether et USD Coin.

    Dai dispose également d’un très bon réseau commercial et est acceptée par de nombreux projets de commerce électronique et de charité ou DApp.

    Parmi eux, nous trouvons notamment l’Unicef pour les œuvres caritatives et Opensea pour les NFT.

    Il existe également des applications et des sites de services utiles dans la vie quotidienne, tels que la génération de bons d’achat, la possibilité de payer les factures dans des pays comme l’Australie et l’état du Texas, et la gestion des dépenses partagées via Dai.

    Comme dans tout le secteur DeFi, les jeux vidéo ont leur propre espace dédié. Il est possible d’utiliser DAI dans Decentraland, de la gagner sur CelerX ou sur PoolTogether, une sorte de loterie qui permet au gagnant de recevoir tous les intérêts accumulés par les autres participants avec le « yield farming » ou avec la mise à disposition de liquidités.

    Anecdote : l’origine du nom Dai

    Rune Christensen, fondateur de MakerDAO, écrit sur la page Reddit du projet, l’histoire du choix du nom et du symbole de Dai . Il raconte que le nom est étroitement lié au concept et à la mission incarnés par Dai, et que ce choix a été fortement pesé. On n’en attendait pas moins de quelqu’un qui s’appelle Rune.

    Rune révèle également que Dai s’appelait à l’origine eDollar. Mais il ne voulait pas que cette monnaie dépende du dollar ou de sa politique monétaire. Il voulait une monnaie indépendante, dont le nom se serait démarqué de l’anglais, et aurait donc été reconnaissable et court comme l’est un code (par exemple, BTC ou DASH).

    Ayant identifié le marché chinois comme cible initiale, c’est dans cette langue que Rune a cherché l’inspiration.

    Et c’est ainsi qu’un ami chinois lui suggère le nom parfait, 貸 – prêter, fournir du capital pour un prêt – qui se traduit par « Dai ». Pour entendre la prononciation, tu peux cliquer sur l’icône audio disponible sur ce site.

    Une coïncidence intéressante est que Dai apparaît également dans le nom de Wei Dai, l’inventeur du concept de cryptomonnaie lui-même, qui à son tour a donné le nom à la plus petite unité d’Ethereum, le « wei ».

    Une deuxième coïncidence soulignée par Rune est que le nom « dai » est lié au verbe « donner » dans de nombreuses langues slaves. Et c’est également le cas dans la langue italienne.

    Ce qui en revanche a inspiré le logo original de Dai est le concept de « Diamond Standard » (prononcé /daɪmənd/).

    Diamond Standard

    Un index statistique permanent des caractéristiques du diamant, telles que le poids en carats, la couleur et la pureté.

    Rune a tout d’abord choisi ce symbole Unicode ⬙ parce qu’il ressemblait à un diamant, mais dans de nombreuses polices, il était déformé et consistait en deux triangles qui semblaient indiquer des directions. 

    Puis, une autre suggestion précieuse lui est faite, à savoir d’utiliser le symbole ◈, qui selon lui évoque en revanche la « dureté du diamant » – et donc, la stabilité et la résilience de la monnaie.

    En rapport