logo academy

Peut-on gagner de l’argent avec le mining? Comment ça fonctionne

7 juillet, 2020
9 min
Peut-on gagner de l’argent avec le mining? Comment ça fonctionne
débutant
Tu apprendras

    Les deux mécanismes qui régulent l’équilibre délicat entre l’offre et la demande de Bitcoins sont le mining (minage) et le halving. Le mining est le processus de vérification et d’ajout de nouveaux blocs à la blockchain.

    C’est quoi le mining ?

    Des premiers cypherpunks aux « bitcoin maximalists » contemporains qui voudraient abandonner le système financier traditionnel, une caractéristique du Bitcoin a toujours fasciné tout le monde: l’offre fixe et l’émission contrôlée de la monnaie. 

    Contrairement à la monnaie fiat, le Bitcoin n’est pas imprimé et distribué par un organisme central telle qu’une institution financière ou une autorité gouvernementale. Son protocole contient un algorithme qui régit son émission, en totale opposition avec la logique des systèmes financiers traditionnels.

    Les deux mécanismes qui régissent la relation entre l’offre et la demande de bitcoins sont le minage et le halving. Si cet équilibre devait être perturbé, par exemple par une émission excessive de nouveaux bitcoins, l’une de ses principales caractéristiques serait perdue: la rareté.

    Voilà à quoi sert tout cela: le minage et le halving jouent un rôle fondamental et rendent le Bitcoin comparable à une valeur refuge comme l’or. Le plus d’or qu’on extraie, le plus qu’il sera difficile d’extraire le reste d’or qui subsiste. En raison de cette offre limitée, l’or a conservé sa valeur en tant que moyen d’échange et de dépôt pendant plus de 6 000 ans.

    Définition du mining

    Le mining est la vérification et l’ajout de nouvelles transactions et, par conséquent, de nouveaux blocs à une blockchain. Le processus de mining maintient l’intégrité du réseau et est responsable de l’introduction de nouvelles unités dans l’offre en circulation existante.

    Comment fonctionne le mining?

    C’est à partir de ce parallèle avec l’or que le terme « mining » a été inventé pour identifier le processus d’extraction de nouveaux bitcoins. Pour préciser, « mining » en anglais signifie « extraction minière ». Ceux qui extraient de nouveaux bitcoins sont appelés miners (mineurs). En réalité, l’extraction de nouvelles unités de Bitcoin n’est qu’une conséquence de leur travail.

    Les mineurs sont chargés de valider les transactions et de sécuriser le réseau, en résolvant des calculs mathématiques complexes grâce à l’utilisation d’un matériel spécial et très puissant. Lorsqu’ils réussissent, ils reçoivent une récompense dans la forme de nouveaux bitcoins crées et des frais de transaction du bloc. Ce mécanisme est un point central pour comprendre le fonctionnement du mining. Une récompense potentielle garantit la collaboration entre les nœuds vers un même objectif, décourageant les comportements égoïstes des individus et poussant un nombre croissant de personnes à se consacrer au minage. Plus le nombre de mineurs d’une blockchain est grand, plus le degré de sécurité de la blockchain elle-même est élevé.

    Qui sont les mineurs?

    Les mineurs sont des nœuds particuliers qui décident de participer au réseau en mettant leur puissance de calcul à disposition pour ajouter des blocs à la chaîne. Pour cela, ils collectent les transactions, les valident et les organisent en blocs.

    halving minage bitcoin

    La récompense des mineurs

    Le sujet du mining suscite beaucoup d’intérêt en ligne en raison des revenus qui peuvent en être tirés. En réalité, les mineurs sont récompensés pour leur contribution à la sécurité et à la fonctionnalité de la blockchain par une somme des unités nouvellement créées et des frais (commissions) de transaction payés par les utilisateurs. Hormis le Bitcoin, il est également possible de gagner de l’argent en minant d’autres cryptomonnaies dérivées du Bitcoin, comme le Bitcoin cash ou le Litecoin.

    Gagner avec le minage est possible grâce à la « récompense par bloc », qui est le montant d’unités que vous recevez pour avoir terminé en premier un bloc entier de la blockchain avec des transactions vérifiées.

    De ce point de vue, le mining peut aussi être défini comme la création de nouvelles coins grâce au travail de validation des mineurs.

    L’émission de bitcoins

    L’émission progressive de nouveaux bitcoins est indispensable pour maintenir la rareté et donc la valeur du Bitcoin, comme nous l’avons vu dans l’article dédié.

    Des blocs sont ajoutés à la chaîne Bitcoin en moyenne toutes les 10 minutes, et chaque bloc délivre actuellement une récompense de 6,25 Bitcoins. À un rythme moyen de 144 blocs par jour, 900 nouveaux bitcoins sont ajoutés quotidiennement à l’offre en circulation.

    Comme le prescrit le protocole, le Bitcoin affiche un taux d’émission décroissant, qui s’arrêtera définitivement lorsque le nombre de Bitcoins en circulation atteindra 21 millions de Bitcoins. Cela se produira en 2140, cependant, étant donné que la récompense par bloc diminue également tous les 210 000 blocs (donc environ tous les 4 ans), les derniers Bitcoins seront émis de moins en moins fréquemment et 99 % de l’offre de Bitcoins sera émise d’ici à 2032.

    minage bitcoin

    La difficulté du minage

    Le temps moyen nécessaire pour extraire un bloc relève de la mécanique de l’émission contrôlée de Bitcoins. Satoshi Nakamoto a décidé que cela devrait prendre environ 10 minutes. Pour maintenir cette durée constante, il a fait en sorte que le niveau de difficulté des énigmes mathématiques à résoudre augmente (ou diminue) progressivement au fil du temps.

    Plus précisément, pour le Bitcoin, cela se produit tous les 2016 blocs créés. L’algorithme calcule si le temps mis pour extraire les derniers blocs était inférieur à 10 minutes, dans ce cas la difficulté doit augmenter, ou inversement, la difficulté doit être diminuée.

    Ce qui rend le minage complexe, c’est tout d’abord l’infrastructure sur laquelle il se déroule, à savoir la blockchain, qui, comme on le sait, est fortement cryptée. Cela signifie que pour enregistrer une transaction, la vérifier ou ajouter un bloc à la blockchain, les mineurs doivent effectuer des calculs mathématiques complexes afin de résoudre une fonction cryptographique appelée hash.

    L’évolution du mining et des mining pools

    Au début, au cours des premières années après la naissance du Bitcoin, les mineurs pouvaient résoudre ces énigmes mathématiques avec la seule puissance des processeurs de leurs ordinateurs personnels. Ils ont vite découvert que les cartes graphiques (GPU) utilisées pour les jeux vidéo étaient mieux adaptées à ce type de travail. Les cartes graphiques étaient en effet plus rapides, mais elles consomment beaucoup d’énergie et par conséquent produisent beaucoup de chaleur. 

    Le premier appareil dédié mis sur le marché pour le mining de bitcoins incluait des puces programmées spécifiquement pour cette activité, afin qu’elles soient plus rapides et consomment moins d’énergie. 

    Avec la popularité croissante du Bitcoin, le nombre de mineurs est montée en flèche, ce qui a progressivement augmenté la difficulté pour résoudre les problèmes mathématiques. Pour résoudre cette complication, les mineurs ont commencé à travailler ensemble dans ce qu’on appelle des pools de minage, ou mining pools. Les mining pools sont capables de vérifier et de valider les transactions beaucoup plus rapidement que les mineurs individuels, et chacun des membres du pool est payé proportionnellement à la quantité de travail effectué. 

    Pour cette raison même, il n’est pas facile de savoir exactement combien de mineurs participent chaque jour. D’après la figure suivante, cependant, on peut voir que très peu d’espace est laissé aux mineurs indépendants.

    mining bitcoin

    L’accélération du développement technologique, combiné aux intérêts des mineurs organisés en pools, sont les facteurs qui peuvent expliquer pourquoi la difficulté du minage s’est particulièrement accrue au fil des ans.

    Conclusion

    Pour ceux qui sont attirés par l’idée de gagner de l’argent avec le minage, rappelons donc les raisons pour lesquelles, au fil du temps, ça devient de moins en moins pratique.

    La première barrière à l’entrée a toujours été d’avoir les compétences techniques pour mettre en place un nœud de minage et les ressources à investir.

    Le deuxième facteur décourageant est que les bitcoins extraits en récompense sont de moins en moins nombreux: de 50 BTC par bloc, leur nombre est passé à 6,25 BTC. En effet, la devise doit garder sa valeur élevée, et pour ce faire elle doit être rare (lis l’article suivant pour en savoir plus).

    Enfin, il y a le niveau élevé de compétitivité, car la majeure partie de la blockchain est contrôlée par des pools de minage géants qui travaillent 24 heures sur 24, et le reste est constitué de milliers de petits pools ou de mineurs individuels expérimentés. Puisque la récompense donnée est proportionnelle à l’apport énergétique fourni, si le reste du réseau a déjà vérifié toutes les transactions avec des moyens puissants, il ne reste plus grand-chose à gagner.Compte tenu du fonctionnement du mining, de l’énergie requise, des profits limités et du nom en soi, il n’est pas forcément si loin des caractéristiques et difficultés que présente l’exploitation minière « classique ».

    En rapport