logo academy

Halving : comment cela affecte le prix du Bitcoin et le mining

13 janvier, 2023

7 min

Halving : comment cela affecte le prix du Bitcoin et le mining
débutant

Le Halving du Bitcoin est un événement prévu pour se produire tous les quatre ans environ, de manière à diviser par deux la récompense pour la création de nouveaux blocs. De cette manière, la blockchain de Satoshi Nakamoto régule l’émission de nouveaux bitcoins, afin de la limiter dans le temps : découvrons l’effet que cela pourrait avoir sur le cours de la cryptomonnaie, en nous plongeant dans la signification du Halving.

Bitcoin Halving : qu’est-il réellement ?

La valeur d’un actif est étroitement liée à sa rareté. L’or, par exemple, est considéré comme une réserve de valeur (et un actif refuge) car sa quantité disponible est par nature limitée ; le prix d’une once devrait donc être stable ou au mieux augmenter au fil du temps. Les billets de banque et les monnaies fiduciaires, en revanche, ont une offre potentiellement infinie : ils sont imprimés à la convenance des États et des gouvernements ; ce faisant, la valeur de chaque unité diminue. En un mot, les euros et les dollars sont sujets à l’inflation : depuis l’abandon de l’étalon-or, les monnaies traditionnelles ont progressivement perdu leur pouvoir d’achat

L’étalon-or

L’étalon-or était un système monétaire dans lequel l’unité de compte était liée à la valeur d’une quantité fixe d’or. Les banques centrales disposaient donc de suffisamment de réserves d’or pour garantir la conversion de la monnaie à un taux fixe. L’étalon-or est resté en vigueur jusqu’en 1971, date à laquelle les États-Unis l’ont jugé inadapté pour soutenir la croissance économique et l’expansion du commerce international.

Le “système de monnaie électronique peer-to-peer” de Bitcoin, tel que décrit dans le whitepaper, récupère au contraire le concept de rareté. Satoshi Nakamoto a fixé la disponibilité maximale des BTC à 21 millions d’unités, émises progressivement selon un calendrier précis de récompenses. En effet, la création de nouveaux bitcoins est prévisible : pour chaque bloc de transaction ajouté à la blockchain, le nœud mineur qui a résolu l’énigme mathématique reçoit des bitcoins en récompense. Ce montant, lors du bloc de genèse, était de 50 BTC, mais il est divisé par deux tous les 4 ans environ grâce au Bitcoin halving (ou halvening) : découvrons ce que c’est et comment cela fonctionne. 

Concrètement, le protocole du Bitcoin produit un bloc toutes les 10 minutes, une contrainte imposée par le code lui-même. En effet, la difficulté de mining est corrigée algorithmiquement tous les 2016 blocs (environ 2 semaines) : cela rend les calculs plus ou moins complexes, de manière à respecter le rythme d’émission prédéfini. Cette régularité est la première composante de la ” politique monétaire ” du bitcoin, car le Halving exploite précisément cette ” horloge interne ” et, tous les 210 000 blocs (soit 4 ans), diminue de moitié les récompenses des mineurs. Les mécanismes de mining et le Halving fondent ensemble la Tokenomics de Bitcoin, c’est-à-dire son modèle économique, complété par ses cas d’utilisation.   

En bref, le halving a été conçu pour différer la distribution du bitcoin afin de contrôler son inflation. Selon ce plan, le dernier BTC sera en fait émis en 2140, après 32 halving. 

L’influence du Halving sur le prix du bitcoin

Le Bitcoin est connu sous le nom d’or numérique et, contrairement au métal précieux, son offre réelle en circulation peut être vérifiée ; la blockchain est un grand livre transparent qui peut être consulté par tout le monde. Ainsi, beaucoup considèrent le bitcoin comme une réserve de valeur numérique, bien qu’il ne soit pas programmé que cela et qu’il doive également faire face au marché. 

Le Halving de Bitcoin n’est techniquement qu’un mécanisme anti-inflationniste : le nombre de coins étant fixe et l’émission progressivement plus faible, la cryptomonnaie devrait en théorie contrecarrer sa propre dévaluation. Historiquement, le taux d’inflation du BTC est décroissant (ou déflationniste) et s’élève en 2023 à environ 1,7 % : le dernier bitcoin miné finira par annuler le coefficient. 

Il ne s’agit toutefois que d’une statistique, car le prix du bitcoin est ensuite influencé par la loi de l’offre et de la demande. En effet, si le halving diminue la disponibilité de nouveaux BTC au fil du temps, c’est toujours la demande du marché qui détermine le coût. Ce n’est que si, alors que l’offre diminue, la demande reste constante ou augmente que la valeur de la cryptomonnaie doit augmenter. Ce dernier scénario est l’un de ceux que Satoshi Nakamoto a lui-même anticipé dans un échange de courriels et de fait, chaque halving s’est accompagné d’une augmentation du prix jusqu’à présent. 

Si l’on retrace l’histoire du prix du bitcoin, le premier halving en 2012 a été suivi d’une augmentation de plus de 8700 % : de 12 à 1046 dollars en un peu plus d’un an. Même dans les mois précédant l’événement, une augmentation substantielle du prix a été détectée ; un an plus tôt, il était d’environ 2,50 $. En 2016, le deuxième halving a anticipé le All Time High (ATH) proche de 20 000 $ en décembre 2017, contre 660 $ au moment du halving. De même, en 2020, le troisième Halving de 8750 $ du bitcoin a précédé le ATH de novembre 2021 : près de 64 000 $

En général, il semblerait que la cryptomonnaie atteigne de nouveaux sommets 12 à 18 mois après le Halving, mais ces tendances haussières pourraient être le résultat de différentes causes. Les mêmes nouvelles et événements inattendus (cygne noir) qui ont eu l’effet inverse sur le bitcoin en 2022, déclenchant un cycle baissier sans précédent. Il est donc impossible de faire des prédictions certaines, même sur les conséquences du Halving : pour preuve, le récent Bear Market semble avoir réfuté le modèle stock-to-flow, qui lie le prix du bitcoin précisément à la division par deux de la récompense. L’hypothétique ATH de 100 000 $ pour 2022 a d’ailleurs été démenti de manière flagrante par la clôture annuelle à environ 17 000 $.  

Le prochain halving de Bitcoin en 2024 

L’avenir du Bitcoin n’a qu’une seule certitude : le prochain Halving, qui fera passer la prime des mineurs de 6,25 à 3,125 BTC. Ces primes sont encore cruciales, car une partie des bitcoins reçus par les mineurs sont vendus pour couvrir leurs coûts énergétiques et donc mis sur le marché. On peut donc se demander ce qui se passera une fois tous les bitcoins minés et donc en circulation : tout simplement, les mineurs recevront des frais de transaction en guise de récompense. À cet égard, il reste un peu moins de 10 % des bitcoins à miner et, à ce rythme, le prochain halving devrait intervenir en 2024, lors du 840 000e bloc. 

Le compte à rebours le plus précis, à l’heure où nous écrivons ces lignes, a calculé la date de l’événement : il devrait avoir lieu le 24 mars 2024. Comme le temps par bloc est souvent inférieur à 10 minutes, cette date pourrait arriver plus tôt. Nous savons cependant avec certitude qu’à partir de ce moment-là, environ 450 BTC seront émis chaque jour, contre 900 actuellement. 

En rapport