logo academy

Halving: pourquoi le Bitcoin est-il immunisé contre l’inflation?

9 juillet, 2020
9 min
Halving: pourquoi le Bitcoin est-il immunisé contre l’inflation?
débutant
Tu apprendras

    Le halving du Bitcoin consiste à diviser par deux la récompense par bloc que les mineurs reçoivent. Seuls 32 événements de halving auront lieu dans l’histoire, afin d’atteindre une offre maximale de bitcoin, permettant à la cryptomonnaie de rester immunisée contre l’inflation.

    C’est quoi le halving? Une émission limitée de BTC.

    Le halving est l’une des caractéristiques les plus importantes et les plus célèbres du Bitcoin pour contrôler l’inflation, ce qui le différencie de toutes les monnaies fiat telles que l’euro et le dollar.

    Afin d’éviter l’inflation, le code du Bitcoin intègre plusieurs principes réglementaires de base:

    halving bitcoin

    Les banques centrales des différents pays ou unions supranationales sont les organes chargés de contrôler et de gérer l’émission de monnaie au sein d’un système monétaire centralisé, contrôlant ainsi la masse monétaire et l’inflation.

    Le Bitcoin, en revanche, n’a pas de contrôle central, ni de conseils d’administration ou de gestion: comment est donc régulé le montant d’argent à émettre? C’est là qu’intervient le halving.

    En 2008, Satoshi Nakamoto a eu une idée géniale: exclure le facteur humain de l’équation financière. Il a expliqué comment rendre cela possible dans le livre blanc intitulé « Bitcoin: A Peer-to-Peer Electronic Cash System ».

    En tant que système monétaire décentralisé, la sortie de nouveaux Bitcoins est totalement sous le contrôle d’un algorithme cryptographique spécial (hashcash), qui suit les règles des réseaux peer-to-peer. Cet algorithme détermine la fréquence, l’heure et la quantité d’unités monétaires émises. Toute tentative de modification du montant des nouvelles unités monétaires émises est rejetée cryptographiquement.

    Satoshi a élaboré un programme visionnaire d’une durée de plus de cent ans, grâce auquel le Bitcoin aurait la capacité de s’autoréguler. Ses utilisateurs n’auraient pas à s’inquiéter de changements politiques ou économiques soudains, ni de problèmes tels que l’inflation.

    Pour que le Bitcoin devienne précieux, en fait, il fallait qu’il soit rare, comme l’or par exemple. Pour cette raison, le point le plus important du plan de Satoshi était de ne pas mettre plus de 21 millions de Bitcoins en circulation. De plus, pour maintenir la rareté dans le temps, compte tenu de la croissance du Bitcoin et de l’évolution du marché, Satoshi a imaginé une deuxième solution: le halving.

    Cela permettrait la libération à long terme de nouvelles unités, de manière prévisible et immuable.

    Qu’est-ce que le halving?

    La quantité de Bitcoins provenant des mineurs, c’est-à-dire la quantité de nouveaux bitcoins frappés, est régulée par le halving. Halving signifie « réduction de moitié » et fait référence à la réduction de moitié de la récompense que les mineurs de Bitcoins reçoivent par bloc. Par conséquent, les Bitcoins créés par l’ajout de chaque bloc sont également divisés par deux.

    fiche tecnique de bitcoin

    Dans les premières années du Bitcoin, la récompense pour les mineurs était de 50 BTC pour chaque nouveau bloc miné. Une incitation aussi élevée a permis de développer le réseau Bitcoin rapidement. Au contraire, la compensation découlant des frais de transaction était presque nulle, car les transactions à valider étaient peu nombreuses et peu d’utilisateurs étant intéressés à les échanger. À l’époque, 1 BTC valait moins que 0,50 €. Avec le prix actuel du Bitcoin, une récompense de 50 BTC signifierait donner au mineur des millions d’euros pour chaque bloc validé!

    Le programme de halving de Satoshi est très progressif: depuis 2009, il se produit environ tous les 4 ans (tous les 210 000 blocs pour être précis), tout comme les élections présidentielles américaines ou les années bissextiles.

    En mai 2020, le troisième halving a eu lieu, réduisant la récompense par bloc à 6,25 BTC, suivant les précédentes de 12,5 BTC (2ème halving) et de 25 BTC (1er halving).

    Il n’y aura que 32 événements de halving du Bitcoin dans l’histoire. Une fois ceux-ci terminés, il n’y aura plus de halving et plus aucun Bitcoin ne sera créé, car l’offre maximale de 21 millions aura été atteinte.

    mining bitcoin halving

    Définitions 

    Le halving correspond à la réduction progressive du nombre de Bitcoins avec lesquels les mineurs sont rémunérés, ce qui se traduit par une émission décroissante de Bitcoins. La réduction de moitié est régie par un algorithme cryptographique présent dans le protocole Bitcoin.

    L’effet du halving sur le prix

    Au fil du temps et avec la succession des halvings, le nombre de bitcoins produits a diminué. Le Bitcoin a donc maintenu sa rareté.

    Après le halving de 2012, le pic du prix du Bitcoin a été atteint après 12 mois, atteignant 1 031 $ pour 1 BTC, avec une augmentation annuelle de + 8 500 %.

    Après le deuxième halving, le prix maximum a été atteint en 17 mois, atteignant un record historique de 20 089 $ (environ 17 300 €), avec une croissance de +2 990 %.

    Le graphique suivant confirme la récurrence d’une tendance positive après les halvings, mais il doit être analysé très attentivement.

    bitcoin price usd

    Il n’est pas certain que les flambées de prix qui se sont produites un an après chaque halving soient réellement dues à cet événement: nous ne savons pas si d’autres facteurs ont affecté sa valeur marchande.

    À la suite du dernier halving en 2020, qui a réduit la récompense à 6,25 BTC, de nombreux traders ont des attentes élevées (comme de voir le prix du Bitcoin atteindre une figure de six chiffres), tandis que d’autres pensent que le marché a déjà escompté l’événement.

    L’effet du halving sur l’inflation

    Réduire l’émission de nouvelle monnaies par 50 % tous les quatre ans entraîne une réduction substantielle de l’inflation du Bitcoin.

    bitcoin price usd dollar

    2025 : le taux d’inflation sera inférieur à 1 % et s’élèvera à 0,83 % par an.

    2037 : il atteindra 0,1 %

    2053 : le niveau sera si bas qu’il sera pratiquement invisible

    Si nous effectuons une analyse comparative avec des monnaies fiat sujettes à l’inflation, l’avantage du Bitcoin devient très évident.Analysons maintenant la principale devise mondiale, le dollar américain

    bitcoin price future halving

    Dans la période de 1914 à 2014, la devise a affiché un taux d’inflation toujours modéré, ne dépassant les 10 % qu’à trois reprises entre 1968 et 1983. Il est également possible d’observer des moments de déflation, qui se sont produits à proximité de périodes où l’étalon-or a joué un rôle central (les deux guerres mondiales, pendant lesquelles seuls les États-Unis ont conservé l’étalon et respecté les accords de Bretton Woods). 

    Il est révélateur que le dollar n’ait pas connu de périodes de déflation depuis l’abandon de l’étalon-or par le président Nixon en 1977.

    Le savais-tu?

    L’étalon-or dictait que chaque monnaie avait un taux de change fixe contre l’or. Au sein de chaque État, cela a créé une proportionnalité entre la quantité de monnaie en circulation et les réserves d’or de la banque centrale. Dans les relations avec d’autres pays, en revanche, il a défini un système de taux de change pratiquement fixes, les fluctuations étant contenues entre les soi-disant « points or ».

    Conclusion 

    Il y a encore de nombreuses questions ouvertes concernant le fonctionnement du halving et ce qui attend le Bitcoin dans un proche avenir.

    Ce qui est certain, et pas du tout évident, c’est que ce système fonctionne selon les prévisions de Satoshi. La vision se poursuit, malgré toutes les difficultés qui ont pu survenir au fil du temps: manque de mineurs intéressés à participer au jeu ou demande du marché, attaques extérieures, dysfonctionnements qui auraient pu bloquer le système ou le rendre incontrôlable. Rien de cela ne s’est produit, et on estime que pendant plus de 99,98 % du temps, de 2009 à aujourd’hui, le Bitcoin a fonctionné correctement et sans interruption.

    En rapport