logo academy

Comment obtenir un domaine Web3 avec  Unstoppable Domains ?

26 octobre, 2022

9 min

Comment obtenir un domaine Web3 avec  Unstoppable Domains ?
débutant

Tu veux un Domaine Web3 mais tu ne sais pas par où commencer ? Si tu n’as jamais voyagé dans le monde de la crypto au-delà des murs d’un exchange, il est temps de se préparer à partir. Tu trouveras ici tous les éléments essentiels : comment acheter un Domaine Web3, comment créer un wallet crypto auquel associer ton domaine Web3, et comment le mint sur la blockchain afin qu’il soit à toi pour toujours. Attention, tout comme quand tu prépares un voyage, il y a des choses que tu ne dois pas oublier afin de vivre sereinement. Dans notre cas, les mots de passe et les clés privées sont comme tes documents : il ne faut surtout pas les perdre.

Créer un domaine Web3 : comment choisir son nom ?

Avant tout, pour créer un domaine Internet sous forme de NFT, tu peux choisir parmi une variété de domaines de premier niveau (TLD), tels que .crypto, .nft, .x, .blockchain, .wallet.

Dans le cas d’Unstoppable Domains, il faut se rendre sur la page d’accueil et regarder les informations disponibles sur la barre de recherche.

Pense ensuite au nom que tu veux donner à ton domaine (la partie avant le TLD) mais fais attention à n’utiliser que des caractères de l’alphabet latin, y compris les chiffres, et évite les espaces. 

Si tu n’as pas d’idées, voici quelques conseils à suivre pour déterminer avec précision le nom de ton domaine et créer le NFT correspondant :

  • Garde à l’esprit la simplicité : le nom doit être facile à retenir et à écrire, pour toi comme pour les autres.
  • La cohérence est ton ami : utilise les noms ou surnoms que tu utilises déjà dans les réseaux sociaux ou les applications Web2. Cela peut faciliter la transition de tes contacts et profils vers le Web3.
  • Trouve la solution qui te convient : crée le NFT pour ton domaine en tenant compte du coût que tu es prêt à payer. Les noms de domaine les plus brefs et les plus simples sont souvent les plus chers. Si tu veux réduire le prix, ajoute quelques caractères en plus.
  • Le TLD reflète qui tu es : les fonctionnalités d’un TLD à l’autre ne changent pas, mais chaque type de TLD est souvent utilisé à des fins différentes. Le domaine .nft est populaire auprès des artistes et des collectionneurs, .wallet est idéal pour ceux qui souhaitent utiliser un domaine uniquement pour la garde et les paiements, tandis que .x est simple et sophistiqué.
  • Il n’y a pas de domaine parfait : Si tu n’arrives pas à te décider, abrège – il est plus important d’utiliser le domaine que le nom en soi.

Une fois que tu as trouvé le nom, le TLD et le prix qui te convient, connecte-toi au panier et choisis un mode de paiement, tu pourras ainsi créer le NFT correspondant à ton nouveau domaine.

Crée ton wallet crypto et prépare-toi pour le Web3

Cette étape t’aidera à déterminer quel portefeuille créer, afin de pouvoir l’associer à ton domaine NFT.

Tu as déjà un wallet crypto et tu sais comment l’utiliser ? Passe alors au paragraphe suivant.

Les portefeuilles (ou wallets) crypto te permettent de gérer tes actifs numériques sur le Web3, comme les cryptomonnaies et les NFT. À la différence d’un portefeuille normal, qui contient des liquidités, les wallets crypto ne stockent techniquement pas de cryptomonnaies. En revanche, ils stockent des informations indiquant l’emplacement des cryptos et des NFT sur la blockchain : le grand livre public qui enregistre et authentifie toutes les transactions.

Il existe plusieurs types de portefeuille, mais en général, nous distinguons les hot wallets et les cold wallets, ainsi que ceux de garde et ceux autonomes.

En bref, les hot wallets sont connectés à Internet la majeure partie du temps, et sont donc exposés à divers risques de perte. Les cold wallets, en revanche, sont le plus souvent gardés hors ligne, à l’abri de tout événement, sauf la perte de l’appareil utilisé comme wallet.

Les portefeuilles de garde (custodial wallets) sont des services tiers qui détiennent et stockent les clés privées et publiques pour toi, c’est-à-dire tes codes d’accès cryptographiques. Tu ne connais que l’adresse, que tu peux communiquer à tout le monde. Les wallets d’exchanges centralisés offrent ce service pour faciliter l’utilisation des données pendant la transaction.  En revanche, les portefeuilles autogérés (self-custody wallet) sont tous ceux qui demandent au propriétaire de connaître et de gérer la sécurité de sa clé privée, une information que seul le propriétaire peut et doit connaître. Une responsabilité à ne pas prendre à la légère.

Penchons-nous sur cet aspect fondamental : les clés d’un wallet.

Pour utiliser chaque type de wallet il est indispensable d’avoir une clé publique et une clé privée.

Ton code privé, ou ton seed phrase, est une phrase de 12 ou 24 mots qui te permet de contrôler tes tokens et tes coins avec un portefeuille autonome, un peu comme un mot de passe. La perte de tes clés privées ou de la seed phrase signifie que tu ne peux pas récupérer l’accès à ton portefeuille et à tes actifs.  En outre, si quelqu’un d’autre prend possession de ton ordinateur, il peut prendre le contrôle de son contenu, ce qui rend indispensable de conserver les codes privés.

Conserver les données privées sur un dispositif connecté à Internet, comme un téléphone ou un ordinateur, peut s’avérer pratique. Par contre, tu risques d’être exposé à des pirates informatiques, à des tentatives d’ingénierie sociale, à des virus et à d’autres menaces informatiques. Quelques-unes des mesures à prendre en considération pour protéger tes données privées sont les suivantes : les sauvegarder sur une carte et les conserver dans un endroit sûr, comme une cassette de sécurité, ou utiliser un cold wallet comme Ledger ou Trezor. Lis l’article sur la gestion des mots de passe pour approfondir le sujet.

Découvre la solution wallet la mieux adaptée à tes besoins, en fonction de l’utilisation que tu feras et du niveau de propriété et de responsabilité que tu préfères. En outre, tu peux lire ce paragraphe sur la façon de gérer ton wallet en toute sécurité.

L’objectif est donc d’associer ton nouveau domaine NFT à un wallet et de comprendre comment l’utiliser facilement pour chaque application du Web3. Dans ce scénario, nous ne voulons pas l’utiliser uniquement pour les paiements, mais surtout pour créer un site Web ou un profil social, car un domaine NFT peut représenter ton identité numérique.

Pour participer à l’écosystème Web3, l’option la plus simple est un portefeuille web autonome. Nous prenons l’exemple de Metamask, un wallet qui peut être utilisé dans n’importe quelle application décentralisée (Dapp). Si tu souhaites acheter des NFT sur Opensea ou des tokens lancés sur Uniswap, tu as besoin d’un wallet électronique compatible avec la plupart des applications et des blockchains.

Créer un wallet Metamask, c’est très simple :

  1. Va sur https://metamask.io/download/
  2. Clique sur “Installer MetaMask pour (navigateur)”.
  3. Clique sur “Ajouter à (browser)”.
  4. Après l’installation, un nouvel écran devrait s’ouvrir automatiquement. Si ce n’est pas le cas, va sur l’écran des extensions et clique sur MetaMask.
  5. Clique sur “Créer un portefeuille”.
  6. Clique sur “Accepter”.
  7. Définis un mot de passe, coche la case pour accepter les conditions d’utilisation et clique sur “Créer”.
  8. Clique sur “Continuer” et ensuite sur “Cliquer ici pour révéler les mots secrets”.
  9. Écris la phrase secrète (seed phrase) sur un morceau de papier, et garde-la dans un endroit sûr. Clique sur “Continuer”.
  10. Sélectionne les mots de la phrase secrète dans l’ordre correct et clique sur “Confirmer”.

Créer ton domaine NFT : le minting sur la blockchain

Si tu as déjà déterminé ton nom de domaine et créé ton portefeuille, tu dois d’abord créer un NFT pour les réunir et les rendre uniques.

Le minting est le processus d’enregistrement de ton domaine sur la blockchain. C’est comme si tu achetais une maison : une fois le contrat signé, la maison est retirée du marché et personne d’autre ne peut l’acheter. Quand tu reçois les papiers, ta maison est officiellement à toi. Le minting consiste à recevoir les papiers pour ta nouvelle maison. Tu débloques tous les superpouvoirs de ton domaine, et tu en obtiens la garde complète.

Le terme est utilisé en réalité pour indiquer chaque chose qui a été créée et enregistrée sur la blockchain : une cryptomonnaie, un token, un NFT. La traduction de ce mot en anglais est “frapper une pièce de monnaie” et il a toujours été utilisé dans ce sens aussi pour les cryptomonnaies. Par la suite, il a été associé à tous les types de tokens : par exemple, lorsque tu crées un NFT, tu l’enregistres de manière cryptographique et immuable sous forme numérique, sur une blockchain.

Ce processus ne se produit pas par magie : il y a des mineurs ou des validateurs qui ont besoin d’une incitation. Sur Ethereum, cela s’appelle les gas fees, et il faut les payer pour la création de tout objet ou smart contract. Dans le cas d’Unstoppable Domains, le minting est effectué sur Polygon et est gratuit.

Découvre comment mint ton domaine après l’avoir acheté.

  1. Va sur “Mes domaines” :
  2. Sélectionne Free Mint en fonction de ton domaine et clique sur le bouton “Continuer”.
  3. Sélectionne le portefeuille dans lequel tu souhaites mint ton domaine.
  4. Coche la case “J’ai compris” et confirme.
  5. Confirme ton e-mail, saisis le code de vérification et confirme.
  6. Ton domaine sera mint sur Polygon. L’opération pourrait prendre quelques minutes à cause du trafic sur le réseau.

Félicitations ! Ton domaine est officiellement enregistré sur la blockchain et ton identifiant de wallet est imposé comme propriétaire du domaine.

En rapport