logo academy

Gala Games : rendre le pouvoir aux gamers

22 septembre, 2022

11 min

Gala Games : rendre le pouvoir aux gamers
intermédiaire

Gala Games est une plateforme de distribution de jeux vidéo soutenue par la technologie blockchain : elle permet aux joueurs de posséder des contenus de jeu en NFT et de recevoir des tokens GALA en récompense. Les nœuds du réseau qui permettent à l’écosystème de fonctionner sont récompensés à parts égales en tokens GALA et en NFT. Essayons de comprendre ce qu’est la crypto Gala, et quel est son rôle central dans l’écosystème de Gala Games.

Gala Games : comment fonctionne le blockchain gaming ?

Qu’est-ce que la crypto Gala ? Les valeurs de l’initiative “Play-to-Earn”

Gala Games est un réseau de nœuds, un écosystème décentralisé mais surtout une plateforme de blockchain gaming qui permet la distribution et le développement de jeux vidéo, dans l’esprit de ” libérer ” les joueurs du contrôle de leurs homologues centralisés. La mission de Gala consiste en effet à redonner le pouvoir aux gamers, à faire d’eux les véritables propriétaires de l’expérience de jeu et de leur progrès. Conformément au concept de Web3, c’est cette philosophie qui a guidé Eric Schiermeyer, Wright Thurston et Michael McCarthy dans la création de Gala Games en 2019.

Les fondateurs représentent parfaitement la nature multiforme de Gala Games : Schiermeyer est l’un des cofondateurs de Zynga, la société qui a développé le jeu vidéo Farmville, ainsi que d’Intermix Media (la société qui a créé MySpace). Thurston est un mineur de cryptomonnaies et titulaire de plusieurs brevets sur la technologie blockchain ; enfin, McCarthy a été directeur créatif de plusieurs jeux vidéo Zynga à succès. Une combinaison de solutions de jeu et de blockchain, voilà ce qu’est la crypto Gala et son écosystème. C’est une alternative décentralisée pour les joueurs du futur, basée sur la possibilité de posséder et de monétiser du contenu de jeu par le biais de tokens non fongibles (NFT) ou d’utility tokens, tels que la crypto GALA. En un mot, c’est l’essence même du Play-to-Earn.Le passage progressif aux jeux en ligne a en effet occulté la notion de propriété : la plupart des joueurs ne possèdent plus de copies physiques, de CD ou de cartouches de console, mais accèdent à des plateformes qui régissent de manière autoritaire les aventures de jeu. Cela a conduit les utilisateurs à jouer plus et à posséder moins, en particulier avec la diffusion mondiale d’Internet. En revanche, dans l’écosystème décentralisé de Gala Games, le joueur est le protagoniste, commandant une révolution aux principes clairs.

“Posséder ses propre contenus” : le pouvoir aux joueurs

Les jeux disponibles sur Gala Games ont une économie interne basée sur l’achat et la vente d’objets. De nombreux jeux vidéo “traditionnels” permettent déjà aux joueurs d’acheter des objets et des skins pour améliorer et personnaliser leur avatar, grâce à des tokens qui existent uniquement au sein du jeu. Cependant, les joueurs ne possèdent pas vraiment ces objets, ils ne font que “louer” le privilège de pouvoir les utiliser. Ceux qui gouvernent ces systèmes peuvent arbitrairement bannir un utilisateur, l’empêchant d’accéder à son compte et donc à ce qu’il a payé ou gagné.

Bien que Gala Games puisse “bannir” un mauvais joueur, la plateforme ne pourra jamais lui retirer ses NFT ou ses tokens GALA, car ils sont enregistrés de manière immuable sur la blockchain. Par conséquent, même en dehors du jeu, ces objets auront toujours une valeur, et pourront être échangés directement sur la marketplace de Gala Games, ou sur des marchés secondaires tels qu’OpenSea.

S’approprier la feuille de route : le pouvoir aux nœuds

Pour qu’un projet soit réellement décentralisé, il doit donner aux participants la possibilité de discuter des développements futurs et de voter sur les changements potentiels. En d’autres termes, de participer directement à la gouvernance. L’infrastructure de Gala Games, comme nous le verrons, est un réseau composé de différents types de nœuds. Les Founder Nodes notamment, peuvent s’exprimer sur certaines décisions telles que l’ajout d’un nouveau jeu au catalogue, le financement de son développement par la Gala Games Convservatorship, ou les paramètres de la distribution des prix dans GALA. Les résultats des processus de gouvernance sont mis en œuvre par le cœur de Gala Games : une sorte de salle de contrôle qui se contente de proposer des améliorations et de mettre en œuvre les changements votés par les Founder Nodes.

Cette pratique ne reflète cependant pas la gouvernance classique des cryptomonnaies : ce ne sont pas les holders de Gala au sens strict qui participent au vote, mais les opérateurs des nœuds. Pour comprendre ce choix, il est nécessaire de mieux explorer l’écosystème de Gala Games : plongeons dans ce qu’est la crypto Gala et comment fonctionne son réseau, en définissant les composants de cette architecture sophistiquée.

Le triple réseau de Gala Games

L’écosystème de Gala Games est structuré à plusieurs niveaux. Tout d’abord, il y a la section consacrée au développement de jeux créés par l’équipe de Gala, ou ajoutés par des entreprises privées. Le contenu “externe” doit cependant être approuvé par la majorité des Founder Nodes, comme nous l’avons dit, afin de recevoir une “game license“. Cela  correspond à une autorisation d’accès à l’écosystème de Gala Games, enregistrée dans un NFT.

Ensuite, le fonctionnement de Gala Games est basé sur 3 types de nœuds différents :

  • Founder nodes – ce sont les centres nerveux de tout l’écosystème, limités à 50 000 unités. Pour ouvrir un nœud ” Founder “, il faut acheter une licence de logiciel, toujours sous forme de NFT. Pour chaque tranche de 100 nœuds vendus, le prix unitaire augmente de 100 $, à partir d’un coût initial de 200 $. Ce mécanisme de tarification est conçu pour décourager l’achat d’un grand nombre de nœuds par un seul individu et, en partie, pour encourager la décentralisation. La licence d’un Founder Node peut être achetée à partir de l’application web Gala Games, ou achetée par d’autres utilisateurs. Étant un NFT, sa propriété peut être transférée et certifiée sur blockchain.
  • Game Node – des nœuds qui prennent en charge le fonctionnement d’un jeu spécifique dans l’écosystème Gala Games. Ils remplissent les fonctions typiques d’un serveur. Comme le réseau est décentralisé, les game nodes sont physiquement plus proches des joueurs, ce qui améliore les performances en termes de latence. L’ouverture d’un game node nécessite un autre type de licence, géré par des smart contracts. Ce mécanisme est similaire à une location, c’est pourquoi ils sont également appelés “Paid Nodes“.
  • Free Nodes – le seul type de nœud qui ne nécessite pas de licence, il fournit principalement un espace de stockage pour héberger le contenu du jeu. Un exemple de stockage en cloud, qui élimine la nécessité de déléguer cette fonction à des bases de données centralisées.

Si cette infrastructure est si diversifiée, c’est parce que les nœuds de Gala Games doivent accomplir des tâches plus variées que le réseau d’une blockchain comme le Bitcoin. Les Founder Nodes, en particulier, ne se contentent pas de valider les transactions des jeux Gala, mais doivent également fournir une puissance de calcul et parfois un espace de stockage. Ces nœuds fournissent donc les ressources dont le système a le plus besoin à un moment donné, déterminé par un algorithme. Les transactions individuelles requises sont effectuées par le biais de trois mécanismes de consensus différents : Proof-of-Work pour les calculs, Proof-of-Stake pour la validation des échanges et Proof-of-Storage pour la capacité de stockage.

Compte tenu des multiples fonctions à prendre en charge, la participation au réseau est cruciale. L’engagement constant des nœuds est essentiel au bon fonctionnement de l’écosystème, cette contribution importante doit donc être récompensée. Découvrons comment la crypto GALA est distribuée en récompense en analysant sa tokenomique.

GALA Tokenomics et le projet GYRI

Le token GALA a été créé en tant que ERC-20, son émission est donc gérée par un smart contract Ethereum. Sa disponibilité totale est estimée à 50 milliards de tokens, mais l’offre maximale n’est pas définie. Aucune ICO préliminaire n’a été réalisée : Gala Games n’a pas levé de fonds en distribuant des tokens, car dans leur idéal, seuls les participants réels de l’écosystème devraient pouvoir décider de la valeur de GALA.

Par ailleurs, la coopération des nœuds du réseau Gala Games est récompensée par le mécanisme de distribution. Les Founder Nodes sont en effet récompensés en fonction de leur temps de fonctionnement. En pratique, toutes les 6 heures de service, ils gagnent un point et, proportionnellement à leur score quotidien, ils reçoivent quelques tokens GALA. L’algorithme de distribution est décidé par la gouvernance et comprend également une composante aléatoire pour la distribution des NFTs. Ce deuxième type de récompense est beaucoup plus convoité par les Founder Nodes.

Les incitations quotidiennes correspondent à un nombre fixe de GALA : la distribution à 2:15 (UTC) envoie la moitié aux Founder Nodes et l’autre moitié au fonds de conservation de Gala Games. Le nombre de tokens distribués subit toutefois un halving chaque année : tous les 21 juillet, le total des récompenses quotidiennes est divisé par deux.

Fait

Le halving du 21 juillet 2022 a fait passer le total des récompenses journalières de 17 123 286 à 8 561 643 GALA. La distribution sera à nouveau divisée par deux le 21 juillet 2023, sauf décision contraire de la gouvernance.

Les Game Nodes ne participent pas à la distribution de GALA, mais reçoivent des récompenses spécifiques des jeux qu’ils soutiennent. Par exemple, en participant au sous-ensemble de nœuds effectuant des opérations Town Star, tu recevras du token TOWN, ou Materium (MTMR) de  Mirandus. Tous ces tokens sont des ERC-20 mais, via le bridge p.Network, la crypto GALA peut également être transformée en token Binance Smart Chain (BEP-20), ouvrant ainsi les échanges sur Pancakeswap

Gala Games, malgré sa compatibilité multichain, prévoit de transférer ses opérations sur une blockchain propriétaire, surnommée la “Gala Chain” par la communauté, mais officiellement reconnue comme un projet GYRI. Essentiellement, cette migration permettra au réseau de réaliser des transactions plus rapides, avec un impact moindre sur l’environnement, des frais moins élevés et une interopérabilité avec l’ensemble de l’écosystème GALA. C’est une solution déjà adoptée par d’autres jeux blockchain, comme Axie Infinity.

Le projet GYRI a déjà été testé sur une copie du jeu vidéo Town Crush, l’un des plus populaires sur Gala Games, et commencera bientôt la migration du code sur une blockchain  permissioned. En gros, le réseau ne sera pas accessible au public tant que ses fonctions ne se seront pas révélées fiables, de sorte qu’il sera délégué aux nœuds déjà existants (Founder, Game et Free).

Fait

Gyri est le nom en anglais des “plis” du cortex cérébral. Ceux-ci, ainsi que les sillons, créent des divisions fonctionnelles dans le cerveau, qui organisent, renforcent et protègent les activités de réflexion. Par conséquent, Gala Games entend indiquer métaphoriquement la sécurité et la polyvalence de sa future blockchain.

L’évolution de Gala Games ne concerne toutefois pas uniquement le secteur des jeux : sa feuille de route prévoit le développement de deux autres plateformes, Gala Music et Gala Film. Est-ce que Gala deviendra le roi du divertissement sur le Web3 ? Il constitue déjà une alternative pour les créateurs de contenu et les amateurs de jeux, mais il accueillera bientôt également les fans de musique et de cinéma dans sa communauté !

En rapport